« Le sport est un droit fondamental pour les enfants au même titre que l’éducation »

Le 20 novembre de chaque année, le monde célèbre la journée mondiale de l’enfance. Cette année, la célébration a eu lieu le  lundi 21 novembre, jour du coup d’envoi de la Coupe du monde de football Qatar 2022, offrant ainsi l’occasion de mobiliser le public sur les questions relatives aux droits des plus petits.

C’est dans ce cadre qu’il faut inscrire la cérémonie organisée le dimanche 20 novembre à Kinshasa par le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) réunissant des enfants et quelques légendes du football congolais autour du thème : «Un enfant, un sport, un droit»

A en croire le représentant de l’Unicef en RDC, le sport est un élément d’intégration, un facteur d’élimination de la discrimination et un vecteur de message d’égalité et d’équité. 

«En mettant le sport au cœur de la célébration, l’Unicef a voulu mettre en avant le fait que le sport est un droit fondamental pour les enfants au même titre que l’éducation ou la santé. C’est aussi un formidable moyen d’action pour transmettre des valeurs et des messages forts sur la santé, l’égalité des sexes, l’inclusion sociale ou la protection de l’environnement», a-t-il souligné.

Le Représentant de l’Unicef a également fait savoir que célébrer la Journée mondiale de l’enfance autour du sport permet d’avoir un plus grand rayonnement susceptible de susciter l’engouement des enfants et des adolescents comme acteurs de changement dans leurs communautés. 

ACCES AUX SERVICES SOCIAUX

«Le sport joue également un rôle important dans l’engagement des jeunes générations dans la lutte contre le réchauffement climatique. Dans un monde où les inégalités sont légion, notre engagement en faveur de l’enfance demeure plus que jamais résolu, afin de garantir à chaque enfant congolais l’accès aux services sociaux essentiels. Notamment, un accès meilleur à l’eau, à des installations sanitaires hygiéniques, aux vaccins, à l’éducation primaire de qualité et de bénéficier d’un système de justice équitable dès la naissance», a expliqué Grant Leaity. 

L’ancien président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari, a rappelé que la jeunesse a besoin de pratiquer du sport pour sa croissance intégrale sur les plans physique, mental, intellectuel et même sur le plan de la maîtrise de ses émotions.

UN MESSAGE D’ESPOIR AUX ENFANTS DANS L’EST DU CONGO

«L’Unicef a fait le bon choix de pouvoir coïncider la célébration de la Journée mondiale de l’enfance et du lancement de la Coupe du monde. Juste parce que l’Unicef a souhaité associer le football à la fête de la jeunesse. C’est l’Unicef qui gère la jeunesse et, à travers le football, la jeunesse passe plusieurs messages éducatifs. A travers ces messages, la pénétration au niveau de la population est beaucoup plus profonde. Tout le monde aime le football. Car, c’est un sport universel et à travers cela il constitue un véhicule important de transmission de messages», a  précisé Constant Omari. 

Pendant qu’on fête les enfants à Kinshasa et à  travers le monde, le président honoraire de la Fecofa a également lancé un message d’espoir aux enfants vivant dans l’Est du pays, tout en leur demandant la persévérance, le courage, l’abnégation et la détermination. Car d’après lui, après la guerre, cette jeunesse aura le droit de vivre comme tout jeune et  cette même jeunesse sera la plus aguerrie de ce pays parce qu’elle aura connu les vicissitudes et les aura surmontées.

PLUSIEURS  ACTIVITES ORGANISEES

Pour sa part, l’enfant reporter et ambassadeur Unicef pour la cause climatique, Emmanuel Jidisa, la journée d’aujourd’hui signifie l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant par les Nations unies. Et que les enfants doivent jouir de leurs droits. 

Emmanuel Jidisa, a  appelé d’autres enfants à saisir l’opportunité parce que ce sont eux  qui vont occuper la planète pour assurer son avenir et éviter la discrimination dont ils sont parfois les auteurs.

Pour marquer le caractère sportif de cette célébration, l’Unicef a organisé plusieurs activités dont un match amical de football opposant les enfants aux légendes du football congolais. 

Avant cette célébration l’Unicef avait organisé le samedi 19 novembre à Kinshasa une marche  en vue de sensibiliser la population à l’importance du sport et de la journée mondiale de l’enfance.  Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort