Editorial

Injures : halte à l’indignation sélective !

Connue pour ses critiques acerbes vis-à-vis des dignitaires du Régime, celle que la rue  « Tshangulaise » appelle affectueusement « mère Marie » a carrément dérapé avec  sa diatribe contre la Première dame. Des propos où l’indécence le disputait à la diffamation. Rien à dire, cette opposante  sans grade  aux vidéos virales sur les réseaux sociaux était sortie de ses gonds.  Dans la Fathisphère, on a crié,  à juste titre, haro sur le baudet. L’injure et ses succédanés étant  à proscrire du champ de la critique républicaine. L’insulte est bien en déca du niveau zéro de la politique,  du discours public et même du

Lire l'intégralité

A la Une

Nation

Société

Sport

Forum Eco

Suivez-nous sur Twitter