La Ceni bloquée faute de financement !

* « Toutefois, le bureau et la plénière de la Centrale électorale affichent désormais complet, à la suite de la prestation de serment hier, de 3 nouveaux membres.

Il n’y a plus de postes à pourvoir, ni au bureau ni à la plénière de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Les trois nouveaux et dernier par l’Assemblée nationale, ont prêté serment hier, jeudi 13 janvier à la Cour constitutionnelle.

Il s’agit de Didi Manara, Agée Matendo et de Jean Ilongo, tous issues de l' »opposition » parlementaire. A la faveur de cette cérémonie qui a procédé du rituel, le bureau et la plénière de la CENI affichent désormais complets. L’heure est donc au travail, 2022 étant réputée l’année électorale.

Les trois membres nouvellement investis ont déclaré devant les 9 juges de la haute Cour, leur engagement au respect de la Constitution et aux lois du pays, à remplir loyalement leur rôle et à ne pas divulguer le secret du vote, pendant et après la cessation de leur mandat au sein de la Ceni.  Ils ont 30 jours pour déclarer leur patrimoine devant la même juridiction.

 À l’issue de cette cérémonie, Didi Manara désormais 2ème vice-président, Âgée Matembo (questeur) et Jean  Ilongo Tokole (membre de la plénière) ont, aussitôt, été officiellement présentés à la salle Abbé Apollinaire Malu Malu de la Ceni en présence du président du bureau de la Centrale électorale, Denis Kadima Kazadi et de tout le staff.

Le nouveau secrétaire exécutif national, Thotho Mabiku Totokani et son adjointe Marie-Josée Kapinga Bondo qui venaient de prendre leurs fonctions à la suite de leur nomination, ont été également présentés aux agents de la Ceni.

Occasion pour Denis Kadima Kazadi de souhaiter la bienvenue aux nouveaux venus au sein de l’équipe dirigeante de la Ceni, qui affiche désormais au grand complet.

«Nous sommes maintenant au grand complet et devrons  désormais nous mettre au travail. Nous avons déjà posé les jalons pour avancer dans nos travaux. Nous avons eu un séminaire d’imprégnation durant lequel beaucoup de choses ont été réalisées notamment la feuille de route. Dès la semaine prochaine, nous allons organiser une autre activité sur la planification stratégique. Les fondamentaux se mettent en place, ce qui nous restait, c’était justement ce complément et il y aussi un problème de ressources. Nous avons entrepris des contacts avec les autorités gouvernementales, le Premier ministre et un certain nombre de ministères, ils ont été réceptifs et attendons leurs réactions», a déclaré Denis Kadima, au cours de cette brève cérémonie de présentation.

Il a indiqué en outre que la Ceni vit de la dotation gouvernementale. Il dit espérer obtenir rapidement une réponse positive du gouvernement, en vue de permettre à son institution de réaliser une série d’activités. «À commencer par les élections de gouverneurs et vice-gouverneurs ainsi que d’autres actions notamment l’inscription des électeurs et autres pour avancer dans ce processus électoral. Nous avons fait notre part, plus de raison de tergiverser, nous devrons nous mettre au travail», a-t-il ajouté, avant d’inviter chaque membre du bureau et de la plénière à jouer pleinement son rôle. Pour le n°1 de la Ceni, l’heure est arrivée à chaque partie prenante de jouer son rôle.  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort