Lancement de l’exposition photographique de l’américaine Carol Beckwith

* Les photos exposées au musée national sont représentatives de différentes tribus de la RDC.

La ministre de la Culture, Arts et Patrimoine, Catherine Katumbu Fuhora a procédé au lancement  hier jeudi 7 octobre au musée national, de l’exposition photographique dénommée « Esprit créatif ». Il s’agit des photos représentatives de différentes tribus de la RDC.

Les images exposées dans le cadre de cette mini foire  organisée par l’ambassade des États-Unis en RDC, sont les œuvres de la photographe américaine Carol Beckwith et de sa collègue australienne Angela Fisher.

Plusieurs personnalités et opérateurs culturels congolais ont rehaussé de leur présence la cérémonie de lancement de cette exposition. Ce fut aussi un moment merveilleux qui a replongé le public  dans sa propre culture.

«  La culture est notre identité. Je loue cette initiative au nom du Gouvernement congolais. La photographie a sa place et doit nous inspirer. Nous devons vivre de la culture. Je voudrais que la culture soit le début de  l’évolution de notre culture. Les congolais sont talentueux. Ils savent s’inspirer et s’approprier quelque chose. Vous avez sillonné le Congo. Nous nous vous en sommes reconnaissants. Le Congo doit être connu dans le bon. Pas dans le mauvais », a-t-elle déclaré.

La ministre congolaise de la Culture, Arts et Patrimoine, a saisi cette occasion pour plaider en faveur du développement de la culture congolaise. Aussi, a-t-elle a rappelé l’attachement du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi aux questions de développement culturel, avant  d’insister sur la nécessité que l’histoire du Congo soit écrite par les Congolais et en RDC.

« Je suis ému de voir que nos frères, nos partenaires ont le souci de sortir notre pays  de l’isolement. La culture est au centre de tout. Lorsque je vois des photos du royaume Kuba, je me dis que c’est une occasion pour nous de contribuer à une bonne écriture de notre histoire. Aujourd’hui, on présente des photos, des images de ce qui est réel, de ce qui existe, de ce que nous vivons. Donc, nous pouvons écrire notre propre histoire avec nos mots propres, avec toute la vérité possible. Je suis heureux de voir qu’avec la photo, nous pouvons déjà projeter beaucoup d’activités, réfléchir sur cette industrielle » a-t-elle ajouté.

Pour l’ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer, cette exposition est une célébration de la culture et de l’histoire congolaise, vues et captées littéralement par un objectif américain.

 » L’Esprit créatif nous rappelle constamment l’intérêt et le respect des peuples des États-Unis à l’égard du peuple congolais. Et j’espère sincèrement que ceci n’est que le début d’un engagement accru, réalisé par l’entreprise des échanges académiques et professionnels et de programmés culturels, qui resserrera ce lien. Nous savons que cette exposition ne fait qu’effleurer l’ampleur et la complexité de la représentation culturelle dans ce pays immense. Il serait extrêmement difficile d’inclure toute cette diversité et cette complexité dans une seule exposition« , a-t-il indiqué.

Selon Mike Hammer, au-delà de sa dimension symbolique et culturelle, cette exposition représente la relation étroite qui existe entre les peuples Congolais et Américains. Elle est le fondement des relations bilatérales solides entre les deux pays, d’un partenariat fondé sur des valeurs communes et des intérêts communs, a-t-il indiqué.

Carol Beckwith, Angel Fisher sont des photographes de renom. Elles ont pendant 40 ans visité et documenté des cultures traditionnelles de quatre coins de la RDC. Leurs photos ont depuis des années données vie à la culture congolaise. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort