LAMUKA confirme sa marche de ce samedi 16 octobre

* La procession partira du Rond-point Ngaba, pour dire NON à toute tentative de politisation de la CENI

Les militants et partisans des partis membres de Lamuka, plateforme de l’opposition en RD Congo, seront dans la rue ce samedi 16 octobre sur l’ensemble du pays.

A Kinshasa, la procession partira du Rond-point Ngaba, pour respecter la décision de l’autorité urbaine qui, il y a un peu plus de deux semaines, a déclaré Zone neutre, le tronçon du boulevard Lumumba compris entre le Pont-Matete et l’aéroport international de N’Djili. C’est ce qu’affirme une source qualifiée de la coordination tournante de la coalition Lamuka,  jointe au téléphone hier par Forum des As.

« Comme annoncé lors de notre grand meeting réussi du 9 octobre à la Place sainte Thérèse à N’Djili, le chronogramme de nos actions reste inchangé jusqu’ici. Ce week-end, le peuple sera dans la rue derrière le tandem Muzito-Fayulu, pour exprimer  à la face du monde, sa désapprobation, sa résistance à toute tentative d’assujettissement, d’aliénation ou de politisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) », explique la même source contactée par la rédaction.

En prévision de cette marche voulue pacifique, une rencontre entre Gentiny Ngobila et des responsables de Lamuka, est prévue aujourd’hui jeudi à l’office du Gouverneur de la ville de Kinshasa. Le but de la réunion est de permettre aux interlocuteurs des deux camps, d’harmonier leurs vues pour la réussite de la manif. Chacun donc doit accomplir sa part de contrat. Si l’autorité urbaine, saisie en bonne et due forme, devra s’occuper de l’encadrement sécuritaire de la marche, Lamuka à son tour, a la responsabilité réelle d’exhorter ses militants au sens de civisme pendant la marche. A savoir, le respect absolu des biens de l’Etat et des privés. Et aussi, éviter de céder à la moindre provocation.

On rappelle que cette  marche de Lamuka, fait suite à son grand meeting populaire du samedi 9 octobre, Place Sainte Thérèse, dans la commune de N’Djili. Devant une foule sans nombre, Martin Fayulu a déclaré que son opinion sur la CENI n’était pas ou n’est pas liée à l’homme (NDLR : Denis Kadima, prétendant au poste de nouveau président de la centrale électorale, dont la candidature est portée par six confessions religieuses, mais boudée par les deux poids lourds de la plateforme « Confessions religieuses« . A savoir, l’Eglise catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC).   Grevisse KABREL

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort