Patrick Muyaya condamne l’agression et l’arrestation brutale du journaliste Patient Ligodi

Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya Katembwe condamne l’agression et l’arrestation brutale du  Patient Ligodi par la Police, lors de la marche de la coalition LAMUKA dirigée par le tandem Fayulu-Muzito hier mercredi 15 septembre. Après cette agression, le porte-parole du Gouvernement a tout de suite évoqué le sujet avec le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), Dieudonné Amuli.

Lors de cet entretien  Patrick Muyaya a annoncé la relaxation de Patient Ligodi et l’ouverture d’une enquête pour établir les responsabilités. «Nous condamnons avec la dernière énergie cette bavure policière. J’en ai parlé avec le chef de la Police Dieudonné Amuli. Une enquête est en cours et les auteurs seront sévèrement sanctionnés. La sécurité et l’intégrité physique des journalistes est une priorité pour nous», a déclaré le ministre de Communication et Médias.

Dans une vidéo virale qui fait le tour des réseaux sociaux, l’on aperçoit le directeur de publication « Actualité.cd » trainé au sol par des policiers et ses instruments de travail arrachés par les éléments de la Police.

Plusieurs voix se lèvent pour condamner également la brutalité de la Police qui n’épargne pas les professionnels des médias dans l’exercice de leurs fonctions.

INTERVIEWER FAYULU

Quelques heures après de cette même journée, le policier auteur de la bavure contre le journaliste Patient Ligodi a été déjà retrouvé et mis aux arrêts, a annoncé le gouverneur de la ville de Kinshasa. Gentiny Ngobila a, par la même occasion, «condamné fermement les violences à l’endroit du journaliste Patient Ligodi» et parle d’une «bavure isolée».

«Les policiers ne savaient même pas qu’il était journaliste. Même s’il n’était pas journaliste, on ne pouvait prendre un citoyen comme ça. Il y a les enquêtes qui se poursuivent», a rassuré le général Sylvano Kasongo, qui a rendu visite à Patient Ligodi à l’hôpital, confirmant également l’arrestation du policier auteur de cette brutale interpellation. L’agression est pourtant arrivée, selon Patient Ligodi, parce qu’il s’apprêtait à interviewer Martin Fayulu

«Il se porte bien. Il marche. La situation est tranquille. Il n’a jamais été arrêté. Il n’était qu’interpelé. Il y a eu plus de peur que de mal mais nous condamnons avec la grande fermeté cette brutalité», a fait savoir le Général Kasongo. Le commandant de la Police/Kinshasa rassure qu’il va «continuer à parler avec les policiers pour qu’ils respectent la dignité humaine afin de traiter les gens avec courtoisie. On n’a interpellé personne. Tout le monde est libre».

Après son agression filmée par un confrère, le journaliste Patient Ligodi est en observation dans un hôpital à Gombe, apprend-t-on.       Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort