La commission de toilettage du fichier de paie découvre 2.483 agents fictifs, 4000 écoles avec des faux arrêtés, 42 écoles fictives

La commission mise en place par le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST) pour nettoyer le fichier de la paie des enseignants a rendu le  rapport synthèse de sa mission de 5 mois dans les 26 provinces administratives. Sauf quelques coins où sévit l’insécurité. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le ministre Tony Mwaba Kazadi, hier mardi 24 août à Kinshasa.

Selon le rapport, les 58 équipes de missionnaires ont basé leur travail sur un plan prioritaire réparti en 2 volets. D’abord la fiabilisation du système informatique du SECOPE et le nettoyage systématique du fichier paie des enseignants.

Les résultats desdits rapports sont accablants: « 57.174 établissements scolaires ont été visités sur les  57.202 prévus, 42 écoles  fictives, 879 établissements scolaires non viables, 4.473 établissements fonctionnent avec des faux arrêtés, 2.483 agents fictifs , et 2.483 agents sans actes réguliers de recrutement « .

Dans cette mission figuraient aussi des syndicalistes qui ont fait un  constat suivant :  « Non- respect des textes légaux qui régissent l’administration publique surtout en ce qui concerne la procédure disciplinaire pour sanctionner l’enseignement, le   recrutement des enseignants et permutation en violation de l’interdiction  de tout mouvement du personnel par le SG « . 

Face à cette situation,  les syndicalistes proposent entre autre au ministre de tutelle de diligenter une mission de contre vérification dans les provinces à  problème non visitées par les missionnaires, la  construction et la  réhabilitation des écoles. Ils ont aussi plaidé pour la mise  en place une commission ad hoc en vue d’examiner au cas par cas la situation des provinces concernées, d’organiser une paie de proximité pour éviter le déplacement des enseignants vers les banques qui perturbent  le calendrier scolaire pour perpétuer la mise en oeuvre de la gratuité.

Pour sa part, le ministre de l’EPST  a salué le courage des missionnaires ainsi que la qualité du travail abattu malgré les conditions difficiles dans certains coins du pays. 

Depuis sa création en 1985,  le Secope a pour mission de préparer pour le compte du Gouvernement, la paie du personnel enseignant et administratif des établissements scolaires et bureaux gestionnaires, a souligné Godefroid Katoto  Directeur de cette direction du ministère de l’EPST.

Enfin, les missionnaires suggèrent au ministre de l’EPST  notamment  des missions de suivi une fois le trimestre, la permutation de tous les chefs d’antenne qui sont devenus comme des chefs coutumiers. Ils ont également proposer de procéder au remplacement des Directeurs provinciaux et Chefs d’antenne qui ont fait preuve d’incompétence notoire dans la gestion technique et administrative de leurs entités. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort