Le gouvernement Sama Lukonde envisage de consolider les rapports commerciaux avec la Chine

 » La République Démocratique du Congo est un pays grand comme l’Europe de l’est, avec une superficie de 2.345.000 Km².  Nous avons besoin de tout le monde pour la reconstruction de ce pays, y compris de nos partenaires chinois », a souligné le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, au cours d’un entretien avec la presse, hier lundi 12 juillet.

 » Il y a eu le contrat chinois qui a été signé, il y a quelques années.  Il y a eu des problèmes en termes d’exécution, la mine noyée, etc.  mais ça concerne Sicomines, juste une composante.  Mais ici, je réitère le fait que le gouvernement congolais veut travailler et continuer de travailler avec nos partenaires chinois « , a indiqué le ministre de la Communication et des médias. 

A en croire Patrick Muyaya, il doit être clair au sein de l’opinion que la nécessité de coopérer davantage avec la Chine s’impose.   » Il ne faut pas qu’il y ait des doutes ou d’ambiguïté sur cette nécessité, poursuit-il.  Vous avez vu le président de la République prendre son bâton de pèlerin, aller partout où il peut trouver des partenaires, qui peuvent venir commercer avec nous et qui ne connaissent pas l’expérience chinoise.  Je crois d’ailleurs que surement dans les prochains mois, il y aura peut-être des mouvements dans ce sens qui vont aller au sens de consolider nos rapports y compris économiques avec la Chine.« 

Sur le plan commercial et des investissements, la Chine demeure le premier partenaire de la RDC.  Entre janvier et avril 2021, le volume commercial des échanges entre la Chine et la RDC a atteint 4,2 milliards Usd, avec une croissance annuelle de 4,6%.  En 2020, les deux pays ont réalisé 19 milliards Usd avec un excédent de 5 milliards en faveur de la RDC.  En plus, les investissements ont atteint une croissance depuis 6 ans, comparé à l’année 2015. 

Il en est de même au niveau des infrastructures économiques et sociales.  Malgré la Covid 19, les chinois ont poursuivi avec la construction de leurs nouveaux projets en RDC, dont le centre culturel et artistique pour l’Afrique centrale à Kinshasa.

Par ailleurs, l’amélioration des conditions de vie des congolais demeurent toujours l’une des priorités des priorités du gouvernement.  Patrick Muyaya a martelé que le gouvernement ne laissera rien de coté en ce qui concerne l’amélioration de la situation de la population.  Il a également fait allusion à l’aval du Fonds monétaire international pour la reprise d’un programme avec la RDC, d’ici le 15 juillet prochain.  Ce qui permettre au pays de Félix Tshisekedi de pouvoir obtenir des crédits suffisants pour financer des projets de développement. 

Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort