RDC : le CICR réunifie 46 enfants séparés de leurs familles

Grâce à la mutualisation des efforts entre le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge de la RDC (CRRDC), 46 enfants Rd-congolais, âgés de 7 à 18 ans, ont retrouvé leurs proches dans plusieurs agglomérations de la province du Tanganyika et du Haut-Katanga.

Le CICR et la Croix-Rouge de la RDC(CRRDC) ont menée une opération de réunification familiale au sud-est de la RDC pendant deux semaines. Cette démarche qui s’est clôturée le 29 juin 2024 a permis à ces enfants de retrouver les membres de leurs familles avec lesquels ils étaient séparés depuis des longues années. Selon un communiqué du CICR, au total 28 enfants ont retrouvé leurs proches dans la province du Tanganyika plus précisément à Kalemie, Kongolo, Nyunzu, Kabalo, Ankoro et Manono. Dans le Haut-Katanga, 18 autres ont été réunifiés à Pweto et Moba.

 » Certains de ces enfants ont été séparés de leur famille depuis six ans à la suite des violences qu’a connue cette partie du pays, entre 2016 et 2022. C’est toujours un grand soulagement pour les familles de voir le retour des petits dont ils avaient perdu la trace « , a expliqué la coordinatrice du département de Protection des Liens Familiaux du CICR en RDC, Elena Grammatica.  La Coordinatrice a affirmé que  » les activités de recherche des proches prennent souvent des mois voire des années à cause des difficultés d’accès à certaines zones de recherche, en raison de contraintes logistiques ou sécuritaires. « 

Bien avant cette opération de réunification dans la région de l’ex-grand Katanga, les équipes du CICR et de la CRRDC ont facilité, au cours du même mois de juin, le retour de 14 autres enfants et jeunes adultes vulnérables, venus de la Centrafrique, vers les provinces du Bas-Uele, Haut-Uele et de l’Ituri. Ces personnes avaient été séparées de leurs familles et s’étaient déplacées en République centrafricaine entre 2017, 2018 et 2023 à la suite des conflits armés au nord-est de la RDC.

Selon Elena Grammatica,  » cette opération de réunification transfrontalière a été possible grâce à une bonne coordination entre les délégations de Bangui et Kinshasa, et a nécessité une logistique complexe. Il nous a, par exemple, fallu louer des avions capables de se poser dans des zones très enclavées dans le nord-est de la RDC « .

Des dispositfs mis en place afin de faciliter les contacts

 Pour aider les familles séparées notamment par les conflits armés et la violence dans les provinces de l’est de la RDC, particulièrement en Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu ainsi que dans l’Ex grand Katanga, le CICR et la CRRDC ont mis en place des dispositifs offrant la possibilité aux personnes déplacées et séparées de leurs familles de les contacter afin de faciliter les réunifications ou le rétablissement des liens familiaux. De janvier à juin 2024, 123 enfants originaires de la RDC ont pu être réunifiés avec leurs proches, et plus de 2.882 en cinq ans, soit de 2019 à 2023

Les conflits armés ont un impact énorme sur la vie de millions de personnes en RDC. D’après le CICR, l’une des conséquences les plus méconnues de ces violences est  » l’incapacité pour des milliers de personnes de retrouver des membres de leurs familles dont ils ont perdu la trace « .

C’est dans cette optique que le CICR, en collaboration avec la Croix-Rouge de la RDC, mène des activités de rétablissement des liens familiaux  pour reconnecter les membres d’une même famille ou les aider à chercher et retrouver leurs proches.

 Dina BUHAKE Tshionza

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter