La Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclarée incompétente pour juger l’opposant Salomon Kalonda

La Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclarée incompétente pour juger l’opposant Salomon Kalonda au regard de sa nouvelle qualité de sénateur, a-t-on appris lors d’une audience à la prison militaire de Ndolo hier lundi 8 juillet.

Cette décision fait suite à une requête déposée par les avocats de la défense, qui arguaient que le statut de sénateur de leur client le plaçait hors de la juridiction de la Cour militaire. Me Hervé Diakiese, l’un des avocats de Kalonda, a déclaré à la presse:

« La Cour militaire vient de faire droit à notre requête et de constater qu’effectivement, au regard de la nouvelle qualité de sénateur de Salomon Kalonda, il ne peut plus relever de la compétence répressive de cette juridiction« .

Cette décision marque un tournant dans une affaire qui a débuté en mai 2023, lorsque celui qu’on surnomme « SK Della« a été arrêté par les services de renseignements militaires alors qu’il s’apprêtait à prendre un vol pour Lubumbashi. Il était accusé d’atteinte à la sûreté de l’État et d’intelligence avec les rebelles du M23, des accusations que ses avocats ont toujours réfutées.

Depuis lors, l’affaire a connu plusieurs rebondissements, notamment l’octroi d’une liberté provisoire à Kalonda pour raisons médicales, lui permettant de se faire soigner à l’étranger.

L’élection de Kalonda comme sénateur de la province du Haut Katanga lors des dernières élections sénatoriales en RDC semble avoir beaucoup pesé sur le changement de l’Hpoital la donne. Son avocat affirme qu’en l’état actuel des choses, « Salomon Kalonda n’est poursuivi devant aucune juridiction » et qu’il « n’est plus poursuivable » du fait de sa qualité de sénateur.

« Nous sommes très contents. C’est une personne qui a connu des moments difficiles, il les a affrontés avec dignité, et aujourd’hui, ce genre de décision nous conforte à dire qu’il doit continuer à servir son pays au niveau politique, au Sénat », s’est réjoui Me.Diakiese.

Cette décision marque un coup d’arrêt dans la poursuite judiciaire engagée contre, proche stratégique de l’opposant Moïse Katumbi. Salomon Kalonda pourra désormais pleinement exercer son mandat de sénateur, focalisant son action sur la paix, l’unité nationale et l’amélioration des conditions de vie des Congolais, comme il l’a annoncé.

Christian-Timothée MAMPUYA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter