Décès de «Petit Pierre» Yantula, auteur du morceau mythique «Indépendance Cha Cha»

En République démocratique du Congo, Pierre Yantula Elengesa est décédé, samedi 29 juin, à l’âge de 83 ans. Connu sous le nom de «Petit Pierre», il était le dernier survivant de l’African Jazz, l’orchestre de Joseph Kabalele alias «Grand Kallé», auteur de «Indépendance Cha Cha», devenu hymne des indépendances africaines.

Le morceau mythique est né à l’occasion de la table ronde de Bruxelles de janvier 1960 pour préparer l’indépendance de ce qui était, à l’époque, le Congo belge. «Petit Pierre» était percussionniste au sein de l’African Jazz.

Joint par RFI, Dieudonné Yangimba, journaliste et chroniqueur musical à la télévision nationale congolaise (RNTC), témoigne : « «Petit Pierre», je l’ai connu, puisqu’il habitait mon quartier, dans cette commune de Saint-Jean, aujourd’hui Lingwala.

C’était aussi, pour moi, un père parce qu’il m’a vu naître et vu grandir. «Petit Pierre» devait être notre invité permanent à l’émission de variétés musicales du dimanche 30 juin à partir de 12h. On l’attendait ce jour-là, mais malheureusement, on nous a annoncé sa mort le 29 juin. Ce jour-là, il a été surpris par la mort, d’une crise cardiaque. »

«Ce fut une grande tristesse pour moi, parce que c’est une bibliothèque qui vient de partir, poursuit Dieudonné Yangumba. Ce jour-là, il devrait raconter beaucoup de choses, dimanche, sur notre plateau de Karibu Variété, et cela aurait édifié beaucoup de personnes sur l’African Jazz, l’orchestre qui a été invitée à la table ronde de Bruxelles, en 1959, qui préparait bien sûr l’indépendance de la République démocratique du Congo, à l’époque. »

Et le morceau «Indépendance Cha Cha» a largement dépassé les frontières de la RDC pour devenir mythique, à l’échelle du continent. Dieudonné Yangumba espère un hommage officiel pour l’artiste qu’on surnommait «Petit Pierre».

Rfi.fr

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter