Affaire détournement des émoluments au Sénat : Quand le Pr Musungayi encense «Forum des As» pour son professionnalisme

Le Pr Rémy Musungayi salue la manière dont le quotidien Forum des As traite jusque-là le dossier de détournement présumé au Sénat où il a été Directeur de Cabinet de Modeste Bahati Lukwebo, président du Bureau sortant de la Chambre haute.

«La presse écrite indépendante en RDC doit privilégier l’éthique et la déontologie professionnelle dans la publication des faits et événements politiques, sociaux et économiques qui se déroulent localement et partout au monde… C’est le cas du journal «Forum des As». Aujourd’hui, ce quotidien est un modèle de référence et de préférence dans le domaine de la presse écrite indépendante à cause de sa détermination à défendre la vérité rien que la vérité», déclare le Pr Musungayi. 

Ce dernier cite en exemple la situation confuse qui a fait couler et continue de faire couler  beaucoup d’encre et de salive au Sénat au sujet du détournement des salaires et autres avantages des personnels politiques et d’appoint, défendu sagement par le Pr Rémy Musungayi, communément appelé Professeur de bonnes manières par la communauté universitaire de l’Unikin.

Depuis le début de cette affaire jusqu’à ce jour, Musungayi n’a agi que pour la transparence, la vérité et le respect de la dignité humaine. L’enseignant des Sciences politiques n’a pas laissé la place à l’agitation en dépit des cas sociaux difficiles, connus par le personnel politique et d’appoint du Cabinet, dirigé par le Pr Modeste Bahati Lukwebo où l’on a enregistré quatre cas de décès. 

Deux mamans ont perdu leurs maris, deux membres du personnel, leurs épouses. Sans compter des parents et autres agents dont les enfants n’ont pas présenté les épreuves d’examen d’Etat pour non-paiement des frais exigés.

Ce n’est pas tout. Selon des sources dignes de confiance, certains agents seraient aujourd’hui hébergés dans les églises faute de logements appropriés.

Entretemps, tout a été mis en œuvre pour bloquer leurs salaires des mois de mars, avril et mai 2042. Et comme l’a démontré l’administratiste Musungayi, tout a été aussi fait pour préparer le détournement de ces salaires.

Entre autres une nouvelle décision de nomination signée par le Pasteur Sanguma reprenant les nouvelles unités, en plus d’une note technique avec un contenu biaisé préparé par le chef de Division des Finances avec l’appui du chef de Cabinet Bongi.

Mais, tout ceci n’a pas résisté à la vérité développée par le Pr Rémy Musungayi lors de leur réunion au bureau du Directeur de Cabinet Buabua Kayembe peu après l’audience qui lui avait été accordée le 10 juin par le président du Bureau d’âge, Pascal Kinduelo.

Vers un règlement pacifique du litige financier

A titre de rappel, le Pr Bongi, ayant fait partie de l’ancien cabinet en tant que chef de cabinet de la Questeure Carol Agito, est revenu cette fois-ci pour deux raisons dont on se réserve le détail.

Après la sommation courtoise que «Forum des  As» a publiée dernièrement en prélude de la plainte contre le Sénat abusivement engagé par Pasteur Sanguma et les autres  collaborateurs nommément cités ci-haut, le président Pascal Kinduelo venait de recevoir le 6 juillet courant les deux professeurs, Rémy Musungayi et José Baruani, membres influents de la Coordination du personnel politique et d’appoint du Bureau Bahati à qui il vient de promettre le règlement pacifique de ce litige financier aussitôt que l’enveloppe salariale sera débloquée le 20 juillet prochain, selon les affirmations du Questeur du Bureau d’âge, Ekumbo Longalu.

En tout état de cause, le Pr Rémy Musungayi et son collègue Baruani insistent sur le respect de la dignité du personnel lésé par la restitution de leurs droits illégalement bloqués au moment où ils ne savent pas où donner de la tête actuellement. Que Dieu Tout Puissant touche leur cœur. Le cœur des uns et des autres pour que la dignité des uns et des autres soit respectée en dehors de toute procédure judiciaire qui s’annonce.   

FDA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter