Qualifications Mondial 2026 : large vainqueur de Singapour, la Corée du Sud s’envole pour le 3ème tour

SEOUL, 07 juin (Yonhap) — Avec dans ses rangs sept nouvelles recrues choisies par le sélectionneur par intérim Kim Do-hoon, l’équipe de Corée du Sud de football masculin a, sans grande surprise, battu à plate couture au stade national de Singapour jeudi soir (heure locale) le pays hôte sur la marque de 7 à 0 et se qualifie par la même occasion pour le troisième tour des éliminatoires Asie pour la Coupe du monde 2026.

Ce match comptait pour la cinquième journée du groupe C du deuxième tour des qualifications continentales et les Sud-Coréens avaient besoin de seulement un point pour avancer dans la compétition. Le capitaine et ailier gauche Son Heung-min (Tottenham Hotspur) et le milieu de terrain Lee Kang-in (Paris Saint-Germain) ont chacun réussi un doublé et l’attaquant Joo Min-kyu (Ulsan (HD) a marqué un goal et réalisé trois passes décisives.

Le festival de buts a été ouvert par le Parisien très rapidement (9e minute) grâce à un tir canon du pied droit dans la lucarne suite à une passe en retrait dans la surface de réparation. Profitant d’un long centre du côté gauche, Joo a ensuite inscrit sa première réalisation en équipe nationale, à l’âge de 34 ans, sur une tête (20e). La première mi-temps s’est achevée sur le score de 2-0.

Le début de la seconde période a vu trois buts en seulement quatre minutes. Sur un débordement et un repiquage vers le centre dont il a le secret, Son a trompé le gardien adverse avec un tir lointain du droit (53e). Une minute plus tard, servi par Joo, Lee s’est retrouvé tout seul devant le gardien et a mis le ballon au fond des filets, du gauche cette fois-ci (54e). Son n’a pas tardé pour marquer son second but (56e), quasiment de la même façon que son premier.

Les deux derniers goals ont été assurés en fin de rencontre. Le demi Bae Jun-ho (Stoke City) a bénéficié d’un centre en retrait et tiré aussitôt du droit du point de pénalty (79e) et l’avant-centre Hwang Hee-chan (Wolverhampton Wanderers), entré en cours de jeu, a trouvé une ouverture du gauche malgré une défense compacte juste devant le gardien singapourien (81e).

L’Association coréenne de footbal (KFA) n’a toujours pas réussi à pourvoir le poste vacant de sélectionneur depuis le licenciement de l’Allemand Jürgen Klinsmann en février dernier, après l’échec à la Coupe d’Asie de la Confédération asiatique de football (AFC). En mars, la Corée du Sud avait disputé deux matches de qualification, tous deux contre la Thaïlande, sous la houlette de l’entraîneur intérimaire Hwang Sun-hong. Le 20 mai, Kim Do-hoon, ancien entraîneur de club dans la K League, avait été nommé provisoirement à la tête de la formation nationale.

Après cinq matches, la Corée du Sud demeure en tête avec 13 points (4 victoires et 1 nul) et est donc déjà à l’abri pour le tour suivant. Dans l’autre rencontre du groupe C, la Chine a été tenue en échec à domicile par la Thaïlande (1-1), à Shenyang. Les Chinois (8 pts) ne sont pas encore qualifiés pour le Mondial et les Thaïlandais ont encore un espoir (5 pts). En revanche, les Singapouriens (1 pt) sont éliminés. Il ne reste plus qu’une seule journée dans cette phase de qualifications de la région Asie pour le Mondial au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique. Il y a neuf poules de quatre et les deux premiers de chaque groupe seront présents au troisième tour qui débutera en septembre de cette année.

Pour la sixième et dernière journée de ce deuxième tour des qualifications Asie, la sélection de Kim Do-hoon recevra la Chine au Seoul World Cup Stadium, dans la capitale sud-coréenne, le mardi 11 juin avec le coup d’envoi à 20h. A rappeler que la Corée du Sud a participé à toutes les Coupes du monde depuis 1986.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter