La troïka politique peaufine des stratégies pour endiguer l’inflation

C’est une grande première depuis sa nomination en qualité du ministre des Finances. Roussel Doudou Fwamba Likunde a présidé lundi 24 juin, la toute première réunion de la Troïka politique regroupant les ministères des Finances, et du Budget, ainsi que la Banque centrale du Congo.

Cette rencontre avait pour but d’évaluer la conjoncture économique du moment afin de définir les orientations pour renforcer l’économie de la RDC. L’occasion était donnée à Mme Malangu Mbuyi, gouverneure de la Banque centrale du Congo, de brosser l’évolution de la situation économique du pays.

Dans son exposé, elle a mis un accent particulier mis sur l’inflation, ses conséquences sur le panier de la ménagère et les efforts consentis pour stabiliser la situation. Les autres membres de la Troïka ont approuvé ce rapport et reconnu la nécessité de poursuivre la lutte contre cette inflation, question de préserver le pouvoir d’achat de la population congolaise.

«Nous avons passé en revue la situation du cadre macroéconomique, les différents indicateurs macroéconomiques, les taux d’inflation et les taux de change et avons constaté qu’il y a eu un resserrement de la politique monétaire internationale. Les politiques restrictives des différentes banques centrales ont maitrisé les tendances inflationnistes du marché. Ainsi, le taux d’inflation moyen est projeté à 3,5% à l’international, avec une croissance projetée à 3% en cette année», a déclaré le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde.

Et de renchérir: «sur le plan intérieur, après avoir évalué ces indicateurs, nous sommes arrivés à la conclusion selon laquelle notre taux d’inflation en glissement annuel est autour de 21% avec un taux de dépréciation de notre monnaie d’environ 6%. Des mesures ont été proposées, incluant également les directives déjà données par le Président de la République, telles que le non-paiement au guichet de la Banque centrale du Congo, la coordination des politiques monétaires et budgétaires entre le gouvernement et la Banque Centrale du Congo, ont été prises», a conclu Doudou Fwamba Likunde.

Au titre des recommandations, la Troïka recommande à la Banque centrale, la reprise des réunions du comité technique de PTR ainsi que l’alignement du plan de trésorerie de l’Etat sur les niveaux de liquidité du marché bancaire et d’autres mesures supplémentaires de supervision. Quant au gouvernement et plus particulièrement le ministère des Finances, il lui a été recommandé plus de rigueur et de rationalité dans l’amélioration de la qualité de la dépense.

Avec Doudou Fwamba Likunde, le ministère des Finances de la RDC ouvre un nouveau chapitre axé sur la rigueur, la transparence  et la détermination à relever les défis économiques actuels.

M. Vandricht/CP

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter