Les médias congolais interdits de magnifier les actes fomentés par les rebelles

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) adresse une mise en demeure formelle à tout organe médiatique conventionnel ainsi qu’aux plateformes virtuelles.

Ils sont interdits de magnifier les actes « séditieux » et de rébellion, fomentés par les éléments terroristes affiliés au M23, opérant dans la partie Est.

« Parallèlement, quiconque serait pris à propager sur les réseaux sociaux une apologie déplacée du processus de recrutement de ces agitateurs sera soumis aux mêmes sanctions que les instigateurs eux-mêmes« , a déclaré le président du CSAC.

D’après Christian Bosembe, « il est impératif que les professionnels des médias observent scrupuleusement leur devoir éthique en rejetant catégoriquement toute forme de justification des activités criminelles ».

« En ma qualité de président du conseil, investi de la mission de veiller à l’intégrité déontologique des médias, le CSAC n’hésitera pas à engager des mesures sévères à l’égard de toute infraction à ces principes fondamentaux », a-t-il expliqué. Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter