Culture : Maître Alfred Liyolo, 5 ans déjà dans l’au-delà

Le monde des beaux-arts s’est souvenu encore d’Alfred Liyolo, un sculpteur congolais talentueux et éminent, décédé il y a exactement 5 ans, en 2019, à l’âge de 76 ans à Vienne, en Autriche. Connu sous le nom de Maître Liyolo, il a laissé derrière lui un héritage artistique remarquable et  contribué à la promotion des arts congolais sur la scène internationale. Sa carrière prolifique et ses œuvres monumentales continuent d’inspirer et d’influencer les jeunes générations d’artistes.

Cinq ans après sa disparition, Alfred Liyolo demeure une figure emblématique de l’art congolais. Considéré comme un maître de la sculpture, il a laissé une empreinte indélébile sur la scène artistique de son pays et au-delà. Son talent exceptionnel et son audace ont propulsé la sculpture congolaise sur la scène internationale.

Né en 1938 à Bolobo, chef-lieu du territoire éponyme de la province du Mai-Ndombe, Alfred Liyolo s’est formé en République démocratique du Congo avant de poursuivre ses études en Autriche, où il a obtenu un diplôme de sculpture monumentale. Cette double influence, combinant les traditions artistiques africaines et les formes modernes occidentales, se reflète dans ses œuvres.

Un Pionnier de l’Art

Dans les années 1960, Alfred Liyolo a joué un rôle de pionnier en osant des styles audacieux. Il a ouvert la voie à de nombreux artistes congolais en repoussant les limites de la créativité. Grâce à son talent, la sculpture congolaise a acquis une renommée internationale. Ses expositions à travers le monde et ses activités d’enseignement ont contribué à la diffusion de son art unique.

MAITRE DANS L’ART DU Bronze

Alfred Liyolo était un maître dans l’art du bronze. Ses sculptures réalisées dans ce matériau noble sont devenues des œuvres marquantes. « La Penseuse », créée en 1976, est l’une de ses compositions les plus célèbres. Il a également réalisé des monuments emblématiques, tels que celui rendant hommage aux mamans maraîchères à Kinshasa et le monument à Franco Luambo Makiadi. Ces sculptures monumentales ornent les espaces publics de la RDC, témoignant de l’impact durable de son travail.

Un Héritage Vivant

Depuis la disparition d’Alfred Liyolo, sa mémoire est honorée à travers divers hommages. Les expositions récentes, telles que « Liyolo Empreinte » et « Là où règne le culte de la création », témoignent de l’importance continue de son œuvre. En novembre dernier, une pierre tombale magnifiant son travail a été dévoilée sur sa sépulture. Son héritage artistique reste vivant et continue d’inspirer les nouvelles générations d’artistes congolais.

La Fondation Liyolo célèbre l’œuvre le 13 avril prochain

Le samedi 13 avril 2024 prochain, la Fondation Liyolo située à Kinshasa organise une journée culturelle portes ouvertes pour commémorer le 5ème anniversaire de la disparition du célèbre sculpteur congolais Alfred Liyolo.

Cet événement gratuit permettra au public de rendre hommage à l’artiste et de découvrir sa riche production artistique à travers des expositions temporaires. Des ateliers et performances autour de la sculpture seront également organisés par la Fondation Liyolo et des artistes congolais contemporains.

L’objectif est de célébrer l’héritage artistique laissé par Alfred Liyolo, qui a su révéler au monde entier la beauté et la profondeur de la culture congolaise par sa maîtrise de la sculpture sur bois. Familles, étudiants et amateurs d’art pourront ainsi se replonger dans l’univers d’un des plus grands noms de l’art africain, à l’occasion de cette journée entièrement dédiée à son œuvre. Christian-Timothée MAMPUYA  

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter