Forum national des femmes leaders : Denise Nyakeru Tshisekedi encourage les femmes à accélérer la réduction des décès maternels évitables

Du 26 au 28 mars, Kinshasa abrite le Forum national de haut niveau des femmes leaders sur la promotion des droits de la femme et la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en RDC, sous le thème :  » les femmes s’engagent à accélérer les progrès en faveur de la réduction des décès maternels et néonatals évitables pour le développement durable et équitable de la RDC « .

En ouvrant ces assises et en tant que leur initiatrice, la Première dame a  encouragé les participants à ces échange à partager leurs expériences,  idées et  recommandations avec passion et détermination afin que ce forum soit le point de départ d’une nouvelle ère de progrès et de bien-être pour les femmes et les enfants de la RDC.

Cependant,  Denise Nyakeru Tshisekedi a réitéré son engagement à soutenir les femmes et les jeunes filles dans le cadre de sa vision « plus fortes » afin de leur permettre d’accéder à l’éducation, être autonomes, en bonne santé et vivre à l’abri de toutes formes de violences.  » C’est dans cette  optique que je procéderai à la clôture de ces assises le 28 mars 2028, et lancement de la campagne unificatrice pour la réalisation de l’égalité des sexes en Afrique sous le thème  » Nous sommes tous égaux  » initié par l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) », a annoncé l’épouse du Chef de l’Etat.

Toutefois, elle est consciente du fait que l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, la promotion de l’égalité de genre et de l’autonomisation des filles et des femmes requièrent des interventions multisectorielles, multidisciplinaires, synergiques et concertées.

D’après la Première dame, ce forum  représente une occasion unique pour les femmes, soutenues par les hommes et partenaires investis dans la masculinité positive, de réfléchir ensemble sur le thème  » Les femmes s’engagent pour accélérer la réduction des décès maternels et néonatals évitables en RDC « .  Elle a saisi cette occasion pour solliciter une minute de silence en mémoire de toutes les victimes de cette guerre injuste imposée par le Rwanda.

Accélérer le progrès vers la fin des décès maternels évitables

Pour sa part, la représentante ai de  l’UNFPA en RDC a déclaré que son agence, en collaboration avec ses partenaires, se rejouit de renforcer sa stratégie pour accélérer les progrès vers la fin des décès maternels évitables dans les contextes de développement et humanitaires. Cela signifie qu’il importe de redoubler les efforts pour réduire les inégalités entre les sexes, un facteur clé des décès maternels », a-t-elle poursuivi.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous participons à cet événement pour accélérer les promesses faites en 1994 à la CIPD, en 1995 à Beijing« , a soutenu Madame Madong. Pour elle, toutes ces grandes conférences internationales ont mis en évidence au coeur de l’agenda de développement international, la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, l’égalité du Genre et l’autonomisation des filles et des femmes.

La patronne ai de l’UNFPA estime que  l’engagement de sa structure s’exprime dans ses efforts pour atteindre les trois zéros : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en matière de planification familiale et zéro violence sexiste et pratique néfaste y compris le mariage des enfants.

 » Ensemble nous oeuvrons pour la contribution effective des femmes à un Congo plus fort, plus uni et plus prospère. Ensemble nous disons non aux décès maternels et néonatals évitables« , a-t-elle encouragé. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter