Manœuvres pour l’occupation de la Primature : Les 12 Travaux d’Hercule du futur gouvernement

Augustin Kabuya, le tout puissant secrétaire général de l’UDPS, vient d’être désigné informateur par le Président de la république, Félix Tshisekedi.  Une désignation qui ouvre de grandes manoeuvres politiques pour la nomination du Premier ministre, qui sera suivie de la formation du gouvernement. Aussitôt, la nouvelle rendue publique, l’agitation a gagné les états-majors des partis et regroupements politiques.

S’il n’est pas interdit à quiconque d’avoir des ambitions, ceux qui aspirent à diriger le futur gouvernement doivent connaître les préoccupations du peuple. Encore que la devise du parti présidentiel est « le peuple d’abord« . Or, ce peuple-là vit aujourd’hui dans des conditions très précaires. Il attend du prochain gouvernement des mesures idoines, susceptibles de transformer sa vie.

Au nombre des attentes des populations, il y a, en priorité, la lutte contre la pauvreté, qui passe par la création des emplois décents avec des salaires attractifs. Il se fait malheureusement que, dans ce secteur, des injustices sont flagrantes.

À ce propos, l’Etat lui-même est un mauvais exemple. Les salaires qu’il paie à ses agents ne leur permettent pas de nouer les deux bouts du mois. Encore faut-il signaler qu’à l’intérieur de la Fonction publique, il existe à peu près quatre ou cinq barèmes, selon qu’on est de tel ou tel ministère.

Par exemple, les agents et fonctionnaires du Budget, des Finances, du Plan, de la Fonction publique, et autres perçoivent des primes colossales qui dépassent plus de dix fois les salaires d’autres ministères comme les ministères du Développement rural, Affaires sociales, Intérieur, etc. Ce type de dysfonctionnement ne favorise nullement une bonne administration du pays.

Défis

Le mauvais état des routes d’intérêt national, provincial et local à la base du blocage de la mobilité des personnes et de leurs biens ainsi que de l’évacuation des produits agricoles vers les grands centres de consommation, constitue un vrai goulot d’étranglement à l’économie du pays dont l’impact est négatif sur le niveau de vie de la population.

Manque d’autorité de l’Etat, insalubrité, déficit de la desserte en eau potable et électricité,… : des défis énormes.

Outre les points chauds ci-dessus, il existe beaucoup d’autres défis auxquels la RDC fait face et qui appellent des mesures innovatrices pour sortir le pays du tunnel. La crise d’autorité de l’Etat entraîne beaucoup de désordres, notamment la création de plusieurs groupes armés, le banditisme urbain, l’indiscipline des conducteurs de véhicules sur les routes avec, comme conséquence, les embouteillages monstres, l’impunité, et autres anti- valeurs.

Concernant l’insalubrité dans les villes et les grandes agglomérations, force est de constater que le mauvais exemple vient de la capitale Kinshasa. Cette ville n’a comme capitale que le nom. Ici, tout s’est presque ruralisé.

D’ailleurs, il y a des milieux ruraux plus vivables que la métropole rd congolaise. Les spectacles que les marchés de Kinshasa offrent ainsi que certains carrefours tels que le rond-point Ngaba, l’entrée du quartier Pascal, la place Victoire, le quartier Sans Fil à Masina… doivent provoquer colère et révolte.

Sur le plan de la vie quotidienne, le déficit en eau potable et en électricité rend davantage la vie des populations intenable. Cette situation est incompréhensible lorsqu’on sait que la RDC dispose des chutes qui font d’Inga le plus grand barrage hydroélectrique du monde. Concernant l’eau, Kinshasa, par exemple, est entouré des sources et des rivières. Que plusieurs ménages ne soient pas approvisionnés en eau potable, cela est tout simplement inconcevable.

Face à une gamme de défis, plus brûlants les uns que les autres, que vont proposer tous ces politiciens qui se bousculent au portillon du gouvernement ? Ont-ils réellement le souci de répondre à ces nombreuses attentes de leurs compatriotes? Vont-ils se démarquer de leurs prédécesseurs? Rien n’est certain.           Muke MUKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter