En politologue avéré, le président de l’Alliance pour la démocratie et le redressement (ADER), scrute la visite du président français à Kinshasa

Le monde au carrefour de l’appétit différent de la vision économique des grandes puissances. Le sommet de G20 en Inde se termine sans communiqué final, signe de déclin de la puissance OCCIDENTALE. La Chine, l’Inde, le Brésil, le Pakistan et la Turquie rejettent en bloc les sanctions économiques contre la Russie, ainsi, l’Europe souffre avec ces sanctions plus que la Russie.  Une douzaine de pays souhaitent rejoindre les BRICS. C’est l’ère où chaque pays cherche son épanouissement sans respecter les consignes de l’impérialisme américain et européen. La gouvernance mondiale sous la conduite des USA vient d’échouer.  L’Ukraine aujourd’hui démontre à la face du monde l’effondrement du système impérialiste occidental. L’âge de FrancAfrique est devenu caduc. Le monde se retrouve face à l’opinion polarisée. La France perd son estime en Afrique. C’est dans ce contexte que monsieur Emmanuel Macron fait son voyage de la reconquête de l’Afrique. Une mission extrêmement difficile car toute la jeunesse africaine trouve que la Russie mène une guerre pour la libération de plusieurs pays de l’influence des USA et de l’Union européenne. Un voyage qui vient de signer l’attestation de décès de l’impérialisme français en Afrique. La France vient de perdre l’Afrique ! Macron a échoué dans sa mission de la recolonisation de l’Afrique. Il s’est trompé de train et des wagons. L’Afrique est désormais libre et libérée de toute dictature impérialiste. 

Depuis 1960 jusqu’à nos jours, la France n’a jamais minimisé, sabotée et attaqué le pouvoir au Congo Kinshasa comme ce que monsieur Emmanuel Macron vient de réaliser devant Félix Tshisekedi. Avec arrogance, Macron dit: « pardon de le dire dans des termes aussi crus, vous n’avez pas été capables de restaurer votre souveraineté, c’est une réalité, il ne faut pas chercher des coupables à l’extérieur de cette affaire». ….. N’accusez pas la France pour quelque chose qui dépend de vous« . Une véritable giffre de Macron contre le pouvoir de Kinshasa. Dit-il la vérité ? Quelle est la responsabilité de la France dans l’insécurité au Kivu ? Pour Macron l’insécurité est liée à l’incapacité des autorités congolaises de doter le pays d’une armée forte capable de défendre l’intégrité du territoire national. Incapables de défendre la souveraineté nationale et l’indépendance. Incapables ! Et pourtant il a déplumé l’oiseau à qui il demande de voler. Devant cette attitude de complexe de supériorité sans fondement, Macron lâche le secret de l’Occident contre la RDC et il dit». 

Ce n’est pas une agression d’une puissance extérieure, ils sont soutenus (M23) par plusieurs puissances extérieures dans la logique de prédation. Mais ces groupes (armés) ont aussi des ressortissants qui sont de votre pays, c’est une réalité. 

Le Rwanda n’est pas seul, l’insécurité au Kivu est une affaire de plusieurs pays et certains enfants indignes de la RDC. D’ailleurs 17 députés provinciaux au Sud Kivu défendent maintenant la thèse des revendications du M23. Pour Macron, la France n’apportera pas de solution sur l’insécurité au Congo. La paix au Congo n’est pas une affaire de l’occident. Macron refuse de condamner le Rwanda car plusieurs puissances extérieures sont aussi impliquées. Il se moque des autorités congolaises, incapables de restaurer la souveraineté nationale. Les rapports de l’ONU sur l’agression dont la RDC est victime par les militaires rwandais sont complètement ignorés par Emmanuel Macron au nom de ses propres intérêts au Rwanda. 

Ping-pong, bras de fer dans une conférence entre Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi est un signal fort. Un véritable message qui montre que l’Occident n’est pas pour la paix en RDC. Le régime de Kinshasa est dans l’obligation de changer le logiciel de coopération avec l’occident. Les multinationales des occidentaux qui œuvrent illégalement au Congo sont aussi nos agresseurs potentiels. L’impérialisme international travaille au Congo avec la complicité de certains traîtres et enfants indignes du pays. Macron indique sans complaisance que le M23 opère aussi avec appui des ressortissants congolais. Ces ambassadeurs de plusieurs puissances extérieures sont pour la balkanisation du Congo. Emmanuel Macron connait mieux ces enfants indignes du Congo qui travaillent pour le compte des grandes puissances contre leur pays. Le régime de Kinshasa doit changer son système de gouvernance pour adapter sa politique au rythme de la guerre. Le complot est vraiment international contre la souveraineté de notre pays, la RDC. 

Il faudra noter que c’est grâce aux richesses pillées venant de l’Afrique que la France est devenue une grande puissance. L’embargo économique de l’Afrique contre la France va détruire complètement ce pays européen au point de vivre la pauvreté comme si l’on était en guerre. Que représente la France sans l’Afrique ? Un pays pauvre très endetté. Sans la prédation de l’Afrique, la France est un pays pauvre. Ceci est une vérité indiscutable. Tenez bon ! La France est un pays agresseur de la RDC au même titre que le Rwanda. Que faut-il s’attendre de la justice pour le Congo en France ? 

I. LA RESPONSABILITÉ DE LA FRANCE. 

1. En 1994, l’opération turquoise des militaires français au Rwanda est à la base de génocide au Rwanda. Plusieurs rapports révèlent l’implication des militaires français dans la protection des génocidaires hutus Rwandais. Le génocide au Rwanda, pourquoi le Kivu paie le prix ? 

Il faut noter que les génocidaires hutus Rwandais sont au Kivu suite à la demande de l’ONU, des USA et la France. L’Occident voulait verser les génocidaires hutus Rwandais au Kivu pour la déstabilisation de la RDC. Qui trompe qui ? 

2. Juillet 2022, Emmanuel Macron alors président de Conseil de Sécurité de l’ONU va prolonger l’embargo sur l’achat d’armes pour la RDC.  Le secrétaire général de l’ONU dit à la face du monde que le M23 dispose des armes plus modernes et plus puissantes que les FARDC et les casques bleus. La stratégie de Macron est lucide désarmer l’armée congolaise, priver de moyens à l’armée congolaise pour permettre à l’armée patriotique rwandaise d’opérer pour le compte de l’occident, la balkanisation du Congo. 

3. Emmanuel Macron a battu compagne en Europe pour obtenir 20 millions d’euros pour l’armée patriotique rwandaise. Cette armée rwandaise qui est aujourd’hui en RDC sous l’étiquette du M23. 20 millions d’euros comme butin de la guerre d’agression. Une récompense pour la violation des frontières de la RDC. Macron appuie ouvertement le Rwanda, il faut avoir la cécité politique pour ne pas comprendre les éléments de langage du président français. Il veut jouer avec le Congo et les Congolais. 

Angola et Nigeria sont puissants aujourd’hui en Afrique, grâce à la manne pétrolière mais Emmanuel Macron est l’homme ayant battu compagne de diabolisation du projet d’exploitation des blocs pétroliers de la RDC. Résultat de cette campagne diabolique, la réduction des investisseurs européens que le gouvernement congolais avait réussi à attirer aux appels à manifestation d’intérêt. La France ne combat pas seulement militairement la RDC via le M23 mais combat aussi contre l’économie congolaise pour priver la RDC les moyens de défendre le pays. 

6. Le Rwanda, pays anglophone dirige la francophonie au mépris de la RDC grâce à la politique française de Macron contre le Congo. En 2018, Emmanuel Macron va écarter la RDC à la direction de la francophonie pour confier la direction de cette organisation la Rwandaise Louise Mushikwabo. Rester connecté avec la rwandaise Louise Mushikwabo à la francophonie est une honte pour le Congo. Le gouvernement congolais doit examiner la possibilité de quitter cette organisation qui fonctionne contre les intérêts du peuple congolais. 

7. La France veut obliger la RDC d’intégrer les éléments du M23 dans l’armée congolaise pour faciliter la balkanisation. La résistance du régime de Kinshasa contre le projet est la cause de dénigrement de Macron aux autorités congolaises. Il veut les élections au Congo et dit au Gabon que la France ne veut pas de l’ingérence dans la politique intérieure d’un autre pays indépendant. Refuser l’ingérence au Gabon et d’agir en ingérence notoire dans le processus électoral au Congo est un signe qui montre que la démarche de la requête de l’Afrique par Macron est un échec et mat. 

8. France décide au mois de novembre 2022, la confiscation des armes de la RDC sur le sol français, les armes payées pour la sécurisation de Kivu et Ituri puis la défense de l’intégrité de territoire national. Cet acte est une forme d’agression de la RDC par France car pour un pays agressé militairement mais la France se permet de lui confisquer ses armes pour laisser le M23 occuper plusieurs villes pour revenir à la charge contre les autorités congolaises :» vous êtes incapables de restaurer la souveraineté…il ne faut pas accuser la France pour quelque chose qui dépend de vous». Tout cela montre clairement que Macron est un véritable agresseur de la RDC. Au conseil de sécurité de l’ONU, la France sous Macron a toujours été du côté du Rwanda. Le peuple congolais n’est pas aveugle. Les traîtres qui sont avec Macron vont subir la rigueur de la révolution populaire. Qui vivra verra !

 II. PISTE DE SOLUTION POUR DÉJOUER LE COMPLOT INTERNATIONAL. 

Pour vaincre la coalition du Rwanda avec les autres puissances occidentales contre l’intégrité de territoire national il faut des mesures fortes au sein du gouvernement. 

En levant la procédure de notification sur l’achat d’armes en RDC et face au COMPLOT occidental contre la RDC. Notre pays peut acheter les outils militaires pour écraser les militaires rwandais sur le sol congolais dans n’importe quel pays du monde. La Russie de Poutine ou autres pays asiatiques peuvent vendre les armes à la RDC.

Comme l’Occident à une peur viscérale de Wagner, la RDC peut même recourir aux éléments de Wagner pour écraser vite les terroristes de l’armée patriotique rwandaise qui pullulent sur notre territoire national. 

Nous pouvons fermer nos frontières avec le Rwanda et rompre les relations diplomatiques avec le Rwanda et la France. Le Congo peut infliger des sanctions économiques contre les deux pays et avoir des résultats meilleurs. 

Le Congo doit rejoindre BRICS. Se rapprocher de l’Inde, la Russie, la Chine, le Brésil, l’Afrique du Sud et consort est une piste qui amènera la France et les autres de considérer et à respecter la RDC. 

La guerre en Ukraine montre que tout le monde est fragile. Personne n’ose envoyer ses militaires en Ukraine pour ne pas être massacrés par les militaires russes mais tout le monde préfère semer la zizanie pour envoyer les Ukrainiens à l’abattoir. 

Le Congo est un pays indépendant, inviter n’importe quelle armée pour défendre l’intégrité de notre territoire national, c’est bien notre droit. La gouvernance mondiale sous la conduite de l’impérialisme américain est un échec. Que représente la France devant la Chine, la Russie ou l’Inde ? La France est un pays pauvre si l’Afrique l’empêche de voler ses richesses. Soyons sérieux Macron ne fera rien en RDC. Pour ses propres intérêts au Rwanda, Emmanuel Macron vient de priver la France de ressources naturelles recherchées par l’Occident en RDC. Nous devrions refuse toute coopération économique, agricole ou autres partenariats avec la France. Notre pays, la RDC ne mérite pas un tel traitement dégradant. Macron n’a aucun droit d’insulter les autorités congolaises et nous tenons la France civilement et pénalement responsable de l’insécurité au Kivu et sur ce, elle devrait se taire. ABAT l’impérialisme FRANÇAIS ! La patrie ou la mort, nous vaincrons !

A la fin : je m’étais farouchement opposé à la venue du président français au Congo, mais au moins je m’en réjouis pour le recadrage par notre Président Félix Tshisekedi, de vive voix et à chaud contre le paternalisme et le soi-disant «arrangement à l’africaine». Chapeau – bas monsieur le Président, vous avez sauvé la dignité de toute l’Afrique, je n’exagèrerais pas à vous traiter de dignité pour la RDC». 

Je ne saurais clore sans féliciter les deux journalistes congolais pour leurs questions combien pertinentes, qui ont mis Emmanuel Macron hors de lui.

DJIBRIL SEFU TSHI B’-EM Wadjibou

*Les articles parus sous cette rubrique n’engagent que  leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter