Démission d’office du Gouverneur Théo Ngwabidje : les députés du Sud-Kivu se réjouissent de l’implication du Chef de l’Etat

La paralysie administrative que connaissait la province du Sud -Kivu, suite au refus de l’ex-Gouverneur Théo Ngwabidje de se plier à la motion de censure votée par les députés provinciaux pour gestion chaotique de la province, vient de trouver solution, grâce à l’implication personnelle du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Les instructions données à ce sujet par le Chef de l’Etat, garant du bon fonctionnement des institutions, ont mis un terme aux tentatives de résistance du Gouverneur déchu (depuis le 24 novembre 2022) et à la désignation, depuis le 24 février 2023, du Vice-Gouverneur Marc Malago Kashekere comme Gouverneur intérimaire, en attendant l’élection d’un nouveau Gouverneur et de son adjoint.

Satisfaits de ce déblocage de la situation, les députés provinciaux du Sud-Kivu, en séjour à Kinshasa depuis le 18 décembre 2022, remercient vivement le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour son implication personnelle.

Dans une déclaration faite hier mercredi 1er mars 2023 au Palais du Peuple, ces députés provinciaux ont rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat pour  » les efforts exceptionnels et louables qu’il déploie pour redorer l’image de notre beau et cher pays, la République Démocratique du Congo, mettant ainsi le Peuple au centre de toutes ses actions et initiatives« .

Dans cette déclaration lue pour la circonstance par le Rapporteur de l’Assemblée provinciale, l’honorable Jacques Amani Kamanda, entouré de plusieurs autres élus de cet organe délibérant, les élus du Sud-Kivu saluent  » la vision éclairée » du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Selon cette vision, elle  » a amené l’État de droit qui se matérialise dans toutes les provinces du pays et qui, aujourd’hui vient de produire ses effets au Sud-Kivu« . 

Pour ces élus de la province du Sud-Kivu, les remerciements à endroit du Chef de l’Etat viennent notamment des populations des territoires de Kalehe, Shabunda, Uvira, Kabare, Mwenga, Fizi, Walungu, et Idjwi. Bref de toute la province du Sud-Kivu.

Dans leur déclaration, ces élus provinciaux rappellent que leurs revendications consistaient à faire respecter la décision de l’Assemblée provinciale destituant le gouvernement provincial conformément aux articles 146, 147, et 198 de la Constitution, et aux articles 41 et 42 de la loi n° 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces .

Une démarche qui se confirmait aussi à l’article 160 de la loi n°17/013 du 24 décembre 2917 modifiant et complétant la loi no 06/006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales telle que modifiée à ce jour.

Ces dispositions indiquent clairement qu’en cas de destitution du Gouvernement provincial par une motion de censure, ce gouvernement est réputé démissionnaire. Le gouverneur doit donc remettre sa démission dans les 24 heures. Passé ce délai, la démission du Gouvernement provincial est d’office.

Le Président de la République en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, a réservé une suite favorable aux revendications de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu.

En témoigne, la lettre que le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a adressée, le 18 janvier 2023, au Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, instruisant ce dernier de donner plein effet à la situation juridique découlant de la motion de censure votée par l’Assemblée provinciale contre le Gouverneur déchu Théo Ngwabidje.

En reconnaissance du déblocage de cette crise par le Chef de l’Etat, les députés provinciaux de Sud-Kivu ont aussi solennellement exprimé leur soutien total au Président de la République. Aussi considèrent-ils la saisine de la Cour Constitutionnelle, par le Gouverneur déchu, comme une provocation, au regard du désastre dans lequel ce dernier avait plongé la province.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter