Cho Jaichel prophétise :  »Le  » miracle du fleuve Congo  » s’accomplira dans un futur proche »

 » Comme je l’ai dit lors de mon intervention l’année dernière à la cérémonie d’inauguration, de même que le miracle de développement rapide accompli par la République de Corée, que le monde nomme  » le miracle du fleuve Han « , le  » miracle du fleuve Congo » s’accomplira dans un futur proche. « Ainsi prophétisait l’ambassadeur de Corée en République démocratique du Congo, Cho Jaichel, le samedi 04 mars dernier dans son discours prononcé à l’occasion de la cérémonie de fin des travaux du projet d’alimentation en eau potable de Lemba Imbu.

Cho Jaichel n’a pas manqué de se réjouir à l’idée qu’une bonne partie de la population de la capitale congolaise venait de bénéficier de cette denrée si rare et vitale qu’est l’eau.  » Je suis content d’imaginer que les habitants de Kinshasa qui est par ailleurs la plus grande ville en Afrique, mes bons amis Congolais, bénéficient de ces infrastructures et donc de l’eau pure qui n’est, j’ose ainsi dire, que le synonyme de la vie elle-même. J’espère sincèrement que la population qui consomme cette eau potable tire profit d’une vie meilleure et des conditions plus saines « , s’est-il ainsi exclamé.

L’ambassadeur coréen en RDC a reconnu que c’est le fruit d’un travail réalisé en un temps record.  » C’est exactement comme le développement fulgurant dont j’ai été témoin dans mon pays, après la guerre de Corée de 1950 à 1953. J’espère que cette structure magnifique sera prisée par la population congolaise « 

Tout en signifiant que cette eau est tirée du fleuve Congo, l’Ambassadeur Cho Jaichel a rappelé l’appui qu’apporte son Gouvernement à la RDC  » dans le secteur du reboisement pour combattre le changement climatique.  » Ainsi que  » le rôle important que jouent le fleuve Congo et le bassin du Congo dans ce dur combat « , estimant que les deux éléments  » ont été toujours les témoins des joies et souffrances du peuple congolais dans son histoire « . In fine, il a fondé son espoir que la grandeur du fleuve Congo et de la forêt tropicale humide congolaise apportera au Congo paix et prospérité.  » Les premières civilisations de l’humanité ont toutes commencé près de grands cours d’eau « , a-t-il conclu.

Et devant une chose merveilleuse construite au milieu de la jungle, à l’en croire, Cho Jaichel a raison de remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette œuvre. C’est notamment le président de la République, Félix Tshisekedi,  » pour son intérêt à ce projet dans le but de fournir de l’eau potable au peuple congolais  »  Eximbank Korea, dont les efforts remarquables ont soutenu ce projet, le Gouvernement congolais, la Regideso, Hyundai Engineering.

L’Ambassadeur Cho Jaichel a promis que son pays  » restera toujours aux côtés de la République démocratique du Congo pour le soutenir jusqu’à ce que cette dernière réalise ses ambitions de développement et devienne ainsi ce géant au cœur de l’Afrique centrale dont le leadership aidera à l’épanouissement d’autres nations.  »       Kléber KUNGU

Discours de l’Ambassadeur de Corée, S.E.M. Cho Jaichel

A l’occasion de la cérémonie de fin des travaux du projet d’alimentation en eau potable de Lemba Imbu Samedi, le 04 mars 2023

–        Monsieur le Directeur général de la REGIDESO,

–        Monsieur le Représentant de Hyundai Engineering en RDC,

–         Monsieur le chef de l’équipe de la KRC, Korea Rural Cooperation,

–        Monsieur le PDG d’Isaac construction,

–        Chers collègues,

–        Distingués invités,

–        Mesdames et messieurs à vos titres et qualités respectifs,

C’est un honneur pour moi de participer, en ce jour, à cet événement si important : la cérémonie de Fin des Travaux du Projet d’Alimentation en Eau Potable de Lemba-Imbu, financé par le Gouvernement coréen à travers le Fonds de Coopération et de Développement Economique (EDCF).

Quand j’ai visité cet endroit pour la première fois l’année passée, j’ai trouvé mes collègues coréens de Hyundai Engineering et les citoyens congolais ainsi que son gouvernement en train de travailler durement dans la sueur. C’était difficile d’imaginer qu’en seraient les résultats, car ceci avait l’air d’un rêve. Nous avons construit une chose merveilleuse au milieu de la jungle. Plus je visitais cet endroit, plus je voyais comment, petit à petit, la forme esquissait la réalité. Longtemps après le début de travaux en 2019, je pouvais enfin voir le résultat final lors de la cérémonie d’inauguration qui s’est tenue au mois d’août l’année dernière et qui a été, avec bonheur, honorée par la participation du Président Félix Tshisekedi. Je saisis ainsi cette occasion pour lui adresser des remerciements spéciaux pour son intérêt à ce projet dans le but de fournir de l’eau potable au peuple congolais.

En ce jour, je remarque beaucoup de changements. Il n’y a pas que le lieu où sont érigées ces installations qui s’est amélioré, mais il y a également le voisinage qui a été aménagé. Tous ces changements ont été réalisés dans un laps de temps relativement court. C’est exactement comme le développement fulgurant dont j’ai été témoin dans mon pays, après la guerre de Corée de 1950 à 1953. J’espère que cette structure magnifique sera prisée par la population congolaise.

Je suis content d’imaginer que les habitants de Kinshasa qui est par ailleurs la plus grande ville en Afrique, mes bons amis congolais, bénéficient de ces infrastructures et donc de l’eau pure qui n’est, j’ose ainsi dire, que le synonyme de la vie elle-même. J’espère sincèrement que la population qui consomme cette eau potable tire profit d’une vie meilleure et des conditions plus saines.

Je voudrais sincèrement exprimer mes remerciements distingués aux peuples coréens et congolais qui ont participé à ce grand projet. Je voudrais remercier plus particulièrement Mr. Ahn, représentant de Hyundai Engineering en RDC et tous ses collègues qui ont œuvré de concert dans ce projet important. Hyundai Engineering a construit beaucoup de structures laissant ainsi des monuments inestimables dans le monde entier. Elle a mené ses projets partout dans le monde, de l’Afrique au Moyen-Orient en passant par l’Antarctique, où les scientifiques travaillent corps et âme pour trouver des voies et moyens de créer de meilleures conditions pour le futur de l’être humain.

Mes remerciements s’adressent aussi à Eximbank Korea, dont les efforts remarquables ont soutenu ce projet jusqu’à ce jour.

Je voudrais également remercier la partie congolaise, notamment la REGIDESO pour le dur labeur et le zèle afin de rendre ses installations meilleures pour le bénéfice de tous les congolais.

Mesdames et messieurs,

 Je suis content de faire remarquer que les eaux qui se produisent ici font partie du grand fleuve Congo. Le fleuve le plus profond au monde, couvrant tout le territoire congolais, et long de 4.700 km. À l’instar de la largeur et de la profondeur du fleuve Congo qui maintient ses flots depuis la nuit des temps, j’espère sincèrement que le Congo se développera dans différents secteurs plus largement et plus profondément. Tout en étant moi-même un grand admirateur de l’histoire et de la culture congolaises, je souhaite que votre pays réalise un développement économique fulgurant dans la paix et la stabilité durables.

Je voyage la semaine prochaine pour Isiro, dans la province du Haut-Uélé avec l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA). Mon Gouvernement appuie la République démocratique du Congo dans le secteur du reboisement pour combattre  le changement climatique. Je sais quel rôle important jouent le fleuve Congo et le bassin du Congo dans ce dur combat. Ils ont été toujours les témoins des joies et souffrances du peuple congolais dans son histoire. J’espère, et je crois que la grandeur du fleuve Congo et de la forêt tropicale humide congolaise conduiront le Congo vers une nation plus paisible et prospère.

Mesdames et messieurs,

La Corée a essayé de partager ses expériences de développement avec le Congo et notre gouvernement a mené plusieurs projets de développement à travers son agence de coopération, la KOICA. Nous célébrons ce 1er avril 2023 le soixantième anniversaire de l’établissement de nos relations diplomatiques. Je crois que la coopération entre nos deux pays se consolidera davantage. Comme je l’ai dit lors de mon intervention l’année dernière à la cérémonie d’inauguration, de même que le miracle de développement rapide accompli par la République de Corée, que le monde nomme «le miracle du fleuve Han», le «miracle du fleuve Congo» s’accomplira dans un futur proche.

Les premières civilisations de l’humanité ont toutes commencé près de grands cours d’eau. Aujourd’hui, l’atmosphère et l’environnement du monde ne sont plus ce qu’ils étaient dans les temps anciens. Notre monde fait face à plusieurs défis tant divers que compliqués que nous n’avons jamais imaginés. Le monde est confronté au défi de l’harmonisation entre le développement et l’environnement, les deux valeurs qui ont été longtemps considérées comme incompatibles l’une de l’autre. Sur ce, je n’ai aucun doute que le fleuve Congo est l’endroit idéal où nous pourrions enfin trouver une solution durable pour mettre ensemble ces deux valeurs indispensables.

La République de Corée restera toujours à côté de la République démocratique du Congo pour le soutenir jusqu’à ce que cette dernière réalise ses ambitions de développement et devienne ainsi ce géant au cœur de l’Afrique centrale dont le leadership aidera à l’épanouissement d’autres nations.

Avant de finir, je réitère mes gratitudes pour toutes celles et tous ceux qui ont travaillé pour la réalisation de ces travaux, le Gouvernement congolais, la REGIDESO, Hyundai Engineering et tous ceux qui ont coopéré pour rendre ce projet concret. Je souhaite que les travaux puissent continuer même au-delà de la construction du premier module avec la participation de Hyundai. Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter