Le Représentant de l’Unesco: « Sept enfants sur dix ne peuvent pas lire et comprendre un texte simple à 10 ans »

L’Unesco appelle à défendre partout et toujours, le droit universel et fondamental, le meilleur levier de développement qui soit  l’éducation.  Ce,  à l’occasion de la double cérémonie portant sur le lancement du rapport «pleins feux» et la commémoration de la cinquième Journée internationale de l’éducation qui traditionnellement, est célébrée le 24 janvier, mais décalée dans le temps pour des raisons pratiques.

Relayant le message de la Directrice générale de l’Unesco, le représentant de l’Unesco,  Isaias Barreto da Rosa, a fait remarquer que  le droit fondamental à l’éducation est encore loin d’être une réalité pour toutes les filles et tous les garçons de la planète.

Encore 244 millions d’entre eux sont privés d’école cette année, selon le rapport de suivi de l’ODD 2021.

Lire et comprendre le texte simple

A l’entendre, même pour ceux qui ont la chance d’aller à l’école, partout dans le monde, des sujets de vive inquiétude demeurent. Ainsi, dans les pays à revenu faible et intermédiaire, sept enfants sur dix ne sont pas en mesure de lire et comprendre un texte simple à l’âge de 10 ans.

Cette journée de célébration a été également  une opportunité de partager le rapport de l’étude «pleins feux» sur l’achèvement de l’éducation de base et les apprentissages fondamentaux en RDC. L’élaboration de ce rapport a été coordonnée par l’équipe de rédaction du rapport mondial de suivi sur l’éducation de 2022.

Mettre l’accent sur l’éducation de base

Isaias Barreto a expliqué que cette étude spotlight en RDC, fournit aux partenaires de l’éducation un diagnostic du système éducatif national fondé sur des éléments tangibles, qui met l’accent sur l’éducation de base et les apprentissages fondamentaux. L’un des points saillants est l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire qui a permis à 2.5 millions d’enfants de retourner à l’école au cours de l’année scolaire 2019-2020.

La Journée internationale de l’éducation a été proclamée par les Nations unies afin de célébrer le rôle de l’éducation pour la paix et le développement. La réflexion de cette année s’est focalisée sur le thème «Investir dans l’humain, faire de l’éducation une priorité». Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter