Le pape François partage la douleur des communautés en zones des conflits et prie pour une paix durable dans l’est

Le souverain pontife a partagé la douleur des évêques et des communautés en zones des conflits dans la partie Est de la RDC et s’engage à prier pour une paix durable. C’est ce qu’a indiqué le pape François à Mgr Marcel Utembi, président de la Commission épiscopale nationale du Congo (Cenco), hier mardi 14 février.

« Merci de promouvoir l’unité de l’épiscopat. Les assurant de ma prière, je garde un souvenir particulier des évêques et des communautés qui se trouvent dans les zones de guerre. Je continuerai de demander à Dieu la paix pour votre pays. Je te demande, s’il te plait, de porter mes salutations et ma gratitude aux prêtres, religieux et religieuses qui œuvrent dans le pays. Je leur souhaite le meilleur et les porte dans ma prière. Que Dieu te bénisse« , a fait savoir le numéro un de l’Eglise catholique.

« Je tiens à te remercier, cher frère, de tout le travail accompli pour préparer cette visite », a poursuivi l’ Évêque de Rome.

Le pape François a effectué une visite de 4 jours en RDC du mardi 31 janvier au vendredi 03 février. Au cours de son séjour congolais, le Saint-Père a célébré une messe le mercredi 01 février à l’aérodrome de N’dolo dans la commune de Barumbu devant plus d’un million de fidèles.

 Le jeudi 02 février, le 266ème pape a rencontré l’avant-midi les jeunes et les catéchistes au Stade des Martyrs.  Le vendredi 03 février matin, il a rencontré les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco). Lors de cette dernière rencontre en RDC, le Souverain pontife a dénoncé les conflits alimentés par le poison de la cupidité, en déclarant que le peuple congolais et le monde entier devraient se rendre compte que l’humain  a plus de valeurs que de simples ressources.

Après, pour parachever son périple apostolique en Afrique, il s’est envolé au Soudan du Sud, un pays frappé également par la guerre.

La partie orientale du Congo est en proie à une guerre depuis plusieurs décennies. Le Rwanda, et l’Ouganda sous couvert du Mouvement du 23 mars violent,  massacrent les populations et pillent systématiquement les richesses du sol et sous-sol du pays. Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort