Le MAE turc s’indigne de la fermeture des consulats à Istanbul par certains pays occidentaux

« C’est exactement ce que nous avons dit en convoquant les ambassadeurs au ministère », a déclaré vendredi le Chef de la diplomatie turque à propos de ces fermetures, lors d’une conférence de presse à Istanbul avec son homologue argentin Santiago Cafiero.

La Turquie avait convoqué jeudi les ambassadeurs de plusieurs pays occidentaux, dont les États-Unis et la France, à la suite de la décision de ces pays de fermer temporairement leurs missions diplomatiques et d’émettre des alertes de sécurité à la suite des récents autodafés du Coran, en Europe.

Les ambassadeurs de Belgique, d’Allemagne, d’Italie, des Pays-Bas, de Suède, de Suisse et du Royaume-Uni ont également été convoqués au ministère des affaires étrangères, selon des sources diplomatiques turques, qui ont fait savoir que de tels actes simultanés ne témoignent pas d’une approche proportionnelle et prudente, mais ne font que servir « l‘agenda insidieux des groupes terroristes« .

« Pourquoi ont-ils fermé leurs portes ? » a demandé Cavusoglu. « Ils prétendent qu’il y a une menace terroriste. S’il y a une menace terroriste, ne devraient-ils pas, surtout s’ils sont nos alliés, nous dire d’où elle vient ? » s’est indigné le ministre turc.

« Ils doivent partager ces informations avec nous, c’est-à-dire avec nos unités de sécurité, nos unités de renseignement, et s’il existe une telle menace, elle doit être éliminée avant qu’elle ne se transforme en attaque » a-t-il ajouté. AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter