JP Lisanga et l’APETM ont commémoré les six ans de la disparition d’Étienne Tshisekedi

L’Alliance des Pro Etienne Tshisekedi wa Mulumba (APETM) a commémoré les six ans de la disparition du Sphinx de Limete. Occasion d’honorer sa mémoire à travers une célébration eucharistique hier jeudi 16 février à la Cathédrale Notre-Dame de Lingwala.

Personnalités politiques, membres de la société civile, hommes d’église et nombre de jeunes combattants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/Tshisekedi) ont répondu à l’invitation lancée par Jean-Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur de l’ATPEM.

Au terme de l’homélie du jour, Lisanga Bonganga, initiateur de la messe, a  tenu à éclairer la lanterne de l’assistance : « (…) Nous sommes le 16 février, date qui rappelle la marche des chrétiens qui réclamaient, en 1992, la réouverture de la Conférence Nationale Souveraine (CNS). Ce n’est pas un fait du hasard« .

Lisanga Bonganga a salué le sens politique et les vertus d’Étienne Tshisekedi : « Le très Regretté Dr Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, dont nous avons tenu à honorer la mémoire, à travers cette célébration eucharistique, est demeuré, tout au long de sa vie, un chrétien catholique pratiquant ».

« Homme de foi et de conviction politiques bien ancrées, Dr Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, chantre de la démocratie et de l’Etat de droit, était un apôtre de la non-violence, de la paix. C’était un  humble serviteur de toute initiative de réconciliation des fils et des filles de notre cher et beau pays la RDC« , a-t-il affirmé.

Lisanga Bonganga et ses collègues de l’APTEM ont prié Dieu le Père « cette messe leur donne l’occasion de méditer sur la situation malheureuse que traverse aujourd’hui le Congo de nos ancêtres agressés par le Rwanda et menacé dans son existence en tant que nation« .

Le Coordonnateur de l’APETM reste convaincu  que cette messe est une opportunité à saisir « pour avoir une pensée pieuse pour toutes les victimes innocentes, sacrifiées sur l’autel des convoitises et des velléités hégémoniques du Rwanda« .

Au-delà des divergences qui traversent l’espace politique de la RDC, l’APTEM souhaite vivement que, conformément à la recommandation du Saint-Père lors de son passage en RDC, « les acteurs politiques, sous l’inspiration l’Esprit-Saint, prennent humblement l’initiative de sceller la réconciliation nationale avant la tenue des prochaines élections« . Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter