Grand Bandundu : Muzito débarque en fanfare à Fatundu pour consultation

Tel un Roi, Adolphe Muzito a débarqué hier jeudi 16 février au village Fatundu, chef-lieu du secteur de Wamba, dans le territoire de Bagata dans la province du Kwilu. Pas besoin de compter le nombre de personnes qui ont fait le déplacement pour son accueil dans cette partie de la République.

Des sources indépendantes parlent des dizaines de milliers de personnes. Du coup, on a l’impression que tout Fatundu a fait le déplacement pour honorer « Mfumu Mpa« . Danseurs, griots, notables, partisans du parti Nouvel Élan ont été mis à contribution pour l’accueil d’Adolphe Muzito. Autant dire que le Premier ministre honoraire a été accueilli comme un roi.

LA RAISON DE SA DESCENTE À FATUNDU

Face à la foule en liesse, Adolphe Muzito n’est pas tombé dans l’euphorie de la jouissance. Ce fils du pays a plutôt circonscrit les raisons de sa présence en ces lieux. « Je suis venu en consultation« , a-t-il déclaré devant ses admirateurs  heureux de le voir  dans leur village.

En réponse aux préoccupations de ses interlocuteurs, le leader de Nouvel Elan a justifié sa présence dans ce coin de la République pour des raisons humanitaires. En clair, le secteur de Wamba, dans le territoire de Bagata, a été victime des atrocités des assaillants après le territoire de  Kwamouth dans le Maï-Ndombe : villages incendiés, razzia, chef de village capturé, ligoté, décapité et coupé en morceaux, à Bukusu notamment.

A Fatundu, ce leader du Grand Bandundu est porteur du message de la titrisation des terres qui, depuis une vielle époque, « n’a jamais été retournées à leurs propriétaires originels, les chefs des terres« . Et pour cela, Muzito estime qu’il est nécessaire de procéder à des  réformes de la loi foncière. Dans ce rendez-vous du donner et du recevoir, il  s’est aussi mis à l’écoute des dépositaires des questions coutumières.

Muzito estime qu’il y a urgence dans la mesure où les  regards des capitalistes sont désormais tournés vers le Congo pour son potentiel et ses réserves de tous genres. « Si nous ne prenons garde, nous risquons de nous retrouver comme en  Afrique du Sud où une minorité de moins de 10 % se retrouve propriétaire de 90% des terres du pays« , a-t-il averti.

Le passage d’Adolphe Muzito à Fatundu s’inscrit dans le cadre de la tournée entamée depuis quelques mois par le leader de Nouvel Élan. C’est dans ce cadre qu’il s’est rendu il y a quelques jours à Kwamouth dans le Mai-Ndombe, à Kenge, Popokabaka, Kasongo-Lunda dans le Kwango, Kimvula et Kisantu dans le Kongo Central. Périple à l’issue duquel il a posé ses valises à Kolokoso, secteur frontalier entre le Kwango et le Kwilu, avant de retrouver les habitants de Fatundu dans Bagata.

DES FLEURS À L’ÉGLISE CATHOLIQUE

A son arrivée à Fatundu, Adolphe Muzito a tenu à féliciter l’organisation de l’Eglise catholique.  » Partout où je passe, je suis logé chez les catholiques. Il faut soutenir l’Eglise catholique, dont les responsables se battent pour garder des structures viables bien que ne recevant plus des subsides du Vatican« , a-t-il exhorté.

Accompagné de son épouse Chantal Ngalula, Adolphe Muzito ne s’est pas rendu à Fatundu les mains vides. Confronté au problème de l’état impraticable de la route, le couple Muzito ne s’est pas empêché de ressortir le sentiment humanitaire qui dort en lui. C’est dans ce sens qu’il a procédé à la distribution des vivres et autres biens, dont des pagnes aux déplacés et nécessiteux rencontrés à Fatundu. Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter