Rose Mutombo exhorte les Congolaises à s’enrôler massivement pour accroître leur nombre comme candidates et électrices

« Je lance deux messages, le premier message à toutes les femmes particulièrement et à la population congolaise d’une manière générale. Il faut que chaque personne puisse s’enrôler. S’enrôler est un acte patriotique. En tant que membre du Cadre de concertation de la femme congolaise (Cafco), j’invite toutes les femmes à s’enrôler puisque notre combat au sein de Cafco est de retrouver autant de femmes dans les instances de prise de décision« , a déclaré la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, le samedi 21 janvier en sortant du Centre de l’institut de la Gombe où elle a obtenu sa carte d’électeur après avoir rempli toutes les formalités nécessaires à l’enrôlement.

Une occasion pour cette militante de droits des femmes de sensibiliser ses semblables à un enrôlement massif pour accroître le nombre des femmes candidates et électrices aux élections de 2023. Selon elle, cela rentre dans la vision chère au  Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de la représentation paritaire des femmes dans les instances de prise de décision.

Par ailleurs, pour l’accompagnement des femmes candidates au processus électoral, Cafco  travaille pour augmenter le nombre de femmes aux postes électifs. Cafco a eu à organiser des journées de formation sur le coaching des femmes politiques et de la société civile à Kinshasa. L’objectif de ces formations est d’armer les femmes pour qu’elles montent des stratégies aux prochaines élections.

Le rapport du Cafco sur l’évaluation de la participation des femmes au processus électoral de 2018, confirme la persistance de ces pesanteurs ainsi que les obstacles y relatifs tels que observés dans les rapports précédents et le renforcement de dispositions discriminatoires dans l’actuelle Loi électorale de 2022.

Pour s’enrôler, la ministre d’Etat Rose Mutombo était accompagnée de quelques structures de Cafco sous le rythme de la fanfare. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter