Présidentielle 2023: les populations attendent la réponse de Delly Sesanga

* Depuis le 14 janvier dans le Congo profond où le leader d’Envol en tournée présente son projet de refondation du pays, l’adhésion de la population est instantanée…

Jusqu’où ira Delly Sesanga ? Des observateurs de la scène politique congolaise n’hésitent pas à se poser cette question. C’est au regard des foules immenses que Delly Sesanga draine à chacune de ses apparitions dans les villes et territoires de l’arrière-pays où il explique sa vision de la RD Congo de demain, après tous les espoirs déçus de l’alternance intervenue en 2019 au sommet de l’Etat.

Sesanga va-t-il s’arrêter en si bon chemin ou va-t-il franchir le Rubicon et donc se porter candidat à la présidentielle du 20 décembre 2023, comme le lui demandent nombre de ses compatriotes ici en provinces?

De Kolwezi dans la province du Lualaba à Isiro au Haut-Uele en passant par Kindu au Maniema, les places où le leader d’Envol tient ses meetings et conférences sont toujours archi-combles. Enseignants d’université, étudiants, responsables de la société civile… réclament ses textes de conférence pour une restitution dans leurs milieux de travail respectifs.

Pour eux, le projet de refondation du Congo que le numéro 1 d’Envol porte correspond à la RD Congo de leur rêve. Un Congo où tout le monde vivra en paix et en sécurité, un Congo de l’honneur et de dignité.

Partout où il est passé, Delly Sesanga a touché la corde sensible de ses concitoyens. L’élu de Luiza parle à ces populations de leurs difficultés, de leur quotidien que le député qu’il est connait par cœur.

Des difficultés auxquelles l’alternance intervenue au sommet de l’Etat après les élections de 2019 n’a pas trouvé de solution, le Congolais lambda se sentant comme laissé-pour-compte.

Ainsi, le discours de la refondation du Congo représente de nouveaux espoirs, une nouvelle chance de changement qualitatif à saisir par le plus grand nombre de Congolais.

Aussi, pressent-ils le leader d’Envol à descendre dans l’arène du pouvoir, lui demandant à haute et intelligible voix de se porter candidat président de la République aux scrutins du 20 décembre prochain.

Son combat pour la réduction du train de vie des institutions afin d’allouer davantage de ressources aux services sociaux de base, mené depuis les travées de l’Hémicycle fait de l’élu de Luiza « la voix du changement » tant espéré par ses compatriotes. Certains d’entre eux s’impatientent de ne pas le voir s’annoncer sur la ligne de départ pour la présidentielle afin de matérialiser son combat.

Durant ce périple, la question de sa candidature à l’élection présidentielle prochaine est sur toutes les lèvres. A plusieurs reprises, la question lui a été posée, en privé, par des journalistes qui l’accompagnent. A chaque fois, le leader d’Envol a botté en touche, préférant se concentrer pour l’heure sur ce pourquoi il entreprend cette longue tournée, à savoir le projet de la refondation du Congo.

Va-t-il s’arrêter en si bon chemin après tous les espoirs que suscite le discours tiré de son projet de société?

Aux yeux de ses compatriotes, Delly Sesanga a le profil de l’emploi. Il connaît le pays, son histoire et sa géographie pour avoir fait la lutte armée, il a été ministre, élu et réélu député sans discontinuer depuis 2006. L’homme ne viendra donc pas apprendre au sommet de l’Etat. 

Alors Sesanga, franchira-t-il ou pas le Rubicon ? Wait and see, disent les Anglais.

Depuis Isiro, Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter