Pour Christelle Muabilu, un bon développement économique se produit grâce aux normes

L’Office congolais de contrôle (OCC) à travers son département de Normalisation entend faire connaître au public le travail de ce service. La journée scientifique organisée dans cet objectif a donné l’occasion à la DGA de cette entreprise, Christelle Muabilu, de fournir aux agents de ce département les atouts d’une bonne normalisation.

«En République démocratique du Congo, la normalisation peut très bien se développer si le pays prend le ferme engagement d’aller de l’avant en tenant compte de la promotion de la normalisation et le développement des normes. Un Congo meilleur grâce aux normes», a déclaré la numéro 2 de l’OCC.

En ce qui concerne la promotion de la normalisation, Christelle Muabilu a expliqué qu’il faut  la faire connaître au public par des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation. Et pour ce qui est du développement des normes, cela implique la participation de la RDC via l’Office congolais de contrôle au niveau national et international, à l’élaboration des normes pertinentes. Tout en renseignant que, la normalisation est une activité propre à établir, face à des problèmes réels ou potentiels, des dispositions destinées à un usage commun et répété, visant l’obtention du degré optimal d’ordre dans un contexte donné (Guide 2 ISO/CEI : 1996).

la norme pour des usages communs et repetes

Par contre, a fait savoir l’oratrice, la norme est un document établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats, garantissant un niveau d’ordre optimal dans un contexte donné. C’est ainsi qu’elle recommande le consensus, car il est l’un des avantages inhérents à l’utilisation des normes. Il permet en effet, grâce à une vision commune et à un langage commun, à trouver des solutions efficaces et pérennes à différents problèmes.

La DGA de l’OCC a, dans son speech, affirmé le devoir de son entreprise de sensibiliser les parties prenantes nationales pour vulgariser tant soit peu, les différentes publications normatives, bien sûr avec le concours des autres acteurs étatiques intéressés par la normalisation. Ce, pour la recherche d’une vision commune au niveau national pour une République démocratique du Congo meilleure. Elle a, par ailleurs, rendu hommage au Chef de l’Etat «pour les efforts inlassables qu’il ne cesse de fournir afin de permettre à la RDC de faire face aux défis majeurs du moment. Notamment la matérialisation de la Zone de libre-échange continental africaine (ZLECAf), mais aussi sur les effets du changement climatique, pour ne citer que ceux-là».

OCC, membre comite iso

Le chef de division du développement des normes, département Normalisation de l’OCC, Mpanga Mbuma Gauthier a informé que l’OCC est un établissement public à caractère scientifique et technique. Son objet est de procéder à l’évaluation à la conformité (inspection, certification, essais, analyses…) et au contrôle technique de tous produits fabriqués localement, marchandises et produits à l’importation et à l’exportation. Et à ce jour, l’OCC est membre comité ISO ainsi que de plusieurs autres organismes de normalisation.

Cette activité a été organisée en marge de la commémoration de la Journée mondiale de la Normalisation, célébrée le 14 octobre de chaque année. Suite à certaines difficultés d’ordre organisationnel, l’OCC a commémoré cette journée à Kinshasa, le vendredi 13 janvier dernier, à travers cette matinée scientifique articulée autour du thème : «Une vision commune pour un monde meilleur par les normes».  Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort