PDL-145 Territoires : les premiers ouvrages attendus en juillet prochain

Bonne nouvelle. Selon la Présidence de la République, les premières réceptions d’ouvrages de la phase 1 du programme de développement local dédié aux 145 territoires sont attendues au mois de juillet de l’année en cours. C’est ce que l’on apprend à l’occasion de la réunion du Comité de pilotage qui a validé, le mercredi 11 janvier, la feuille de route exercice 2023 du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS) au cours d’une réunion présidée par le chef de l’État Félix Tshisekedi à la Cité de l’Union africaine.

Acteur-clé du CPVS, François Muamba Tshishimbi a pris part à cette troisième réunion de cette structure attachée à la Présidence de la République créé par ordonnance le 19 mars 2020.

INTERVENTION DE FRANÇOIS MUAMBA

C’est à ce titre que le coordonnateur du CPVS est intervenu devant les membres du comité de pilotage pour présenter au Président de la République l’évolution du taux de réalisation des engagements pris par le chef de l’État afin d’améliorer les conditions de vie des Congolais.

François Muamba a cité en premier lieu la gratuité de l’enseignement primaire. Il a reconnu que la gratuité de l’enseignement au niveau primaire est constitutionnelle. De même qu’il a fait savoir tous les Gouvernements qui se sont succéder à la Primature n’ont jamais appliqué cette disposition. La couverture santé universelle, la maternité gratuite…sont autant d’engagements cités par François Muamba et qui, du reste, sont en voie d’être concrétiser.

François Muamba a reconnu que l’exécution de ses engagements s’est faite non sans peine. Le coordonnateur du CPVS a fait état des difficultés rencontrées. Des tracas qui n’enlèvent en rien la détermination du chef de l’État et de son Gouvernement à concrétiser les engagements pris, a déclaré François Muamba.

LE PDL-145 T, UNE PRIORITÉ

Le Programme de développement local dédié aux 145 territoires (PDL-145 T) a fait l’objet des débats lors de cette réunion entre Félix Tshisekedi et le CPVS, organe chargé de suivi, de l’évaluation et de la mise en œuvre des engagements du Président de la République tels que figurés dans le programme du Gouvernement.

Sur cette question, soutient que le communiqué émanant de la cellule de communication de la Présidence de la République, le chef de l’État a affirmé devant ses interlocuteurs que le PDL-145 T est une priorité, « la clé pour le développement de notre pays« , a-t-il dit en substance. Pour Félix Tshisekedi, le PDL-145 T est vital pour la RDC par le fait qu’il va créer un certain équilibre entre les zones rurales et urbaines.

C’est pour cette raison que Félix Tshisekedi a souhaité que les lourdeurs administratives, la rigueur budgétaire ou les obstacles techniques n’entravent pas la matérialisation de ce programme. Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter