OTAN: La Suède ne doit pas attendre le soutien de la Turquie, avertit Erdogan

« Si la Suède ne respecte pas les croyances religieuses de la Turquie ou des musulmans, elle ne recevra aucun soutien de notre part concernant l’adhésion à l’OTAN », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan à l’issue de la réunion du cabinet présidentiel à Ankara.

« L’acte odieux commis en Suède est une insulte envers tous ceux qui respectent les droits fondamentaux et les libertés des personnes, en particulier des musulmans« , a-t-il ajouté.

Les propos du président turc surviennent après que Rasmus Paludan, le chef du parti d’extrême droite danois Stram Kurs, sous protection policière et avec l’autorisation du gouvernement suédois, a brûlé samedi un exemplaire du Coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm.

Erdogan a souligné qu’aucun individu n’a la liberté d’insulter la foi des musulmans ou d’autres religions et croyances. « S’ils aiment tant les membres des organisations terroristes et les ennemis de l’islam, nous leur conseillons de leur confier la défense de leur pays« , a-t-il poursuivi.

Acte « répugnant »

Les Etats-Unis ont jugé l’acte « répugnant » lundi. « Brûler des livres qui sont sacrés pour beaucoup est un acte profondément irrespectueux. C’est répugnant« , a affirmé à des journalistes le porte-parole du département d’Etat, Ned Price.

Plusieurs pays, dont le Maroc, le Sénégal, l’Arabie saoudite, la Jordanie et le Koweït ont également condamné l’incident.

La Suède et la Finlande ont officiellement demandé à rejoindre l’OTAN en mai 2022, renonçant à des décennies de non-alignement militaire, une décision motivée par la guerre de la Russie en Ukraine.

Mais la Turquie, qui est membre de l’organisation depuis plus de 70 ans, a émis des objections, accusant les deux pays de tolérer, voire de soutenir, les groupes terroristes, dont le PKK et FETO.

En juin dernier, la Turquie et les deux pays nordiques ont signé un mémorandum pour répondre aux préoccupations légitimes d’Ankara en matière de sécurité, ouvrant ainsi la voie à leur adhésion éventuelle à l’OTAN.

Cependant, les récentes manifestations provocatrices organisées par des partisans de groupes terroristes et des personnalités islamophobes à Stockholm, ont conduit les dirigeants turcs à mettre fortement en doute l’engagement de la Suède à prendre les mesures nécessaires pour obtenir l’adhésion à l’OTAN. Agences

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort