Les personnages féminins ont le vent en poupe dans les nouvelles séries coréennes

SEOUL, 23 jan. (Yonhap) — L’intrigue classique d’un homme riche tombant amoureux d’une fille pauvre était un thème populaire dans les séries coréennes il y a dix ans. Aujourd’hui, les personnages féminins forts et indépendants sont populaires et la tendance devrait se poursuivre cette année.

Song Hye-kyo, connue comme étant la « reine du mélodrame », a récemment été acclamée pour son rôle dans la série Netflix « The Glory », qui traite du thème de la vengeance.

La comédienne de 41 ans joue le rôle d’une femme ayant subi des violences à l’école et qui se venge de ses anciens bourreaux en utilisant les gens qui les entourent.

La première partie, sortie le 30 décembre, a connu un succès mondial, arrivant en tête du classement hebdomadaire de Netflix dans huit pays, dont la Corée du Sud, et s’est hissée parmi les dix meilleures séries de Netflix dans 34 pays.

Alors que les précédentes séries sur le lieu de travail étaient principalement axées sur des protagonistes masculins, la série « Agency », diffusée le week-end sur la chaîne câblée locale JTBC, suit la vie de bureau du point de vue d’une femme cadre, incarnée par Lee Bo-young.

Lee joue le rôle de la première femme cadre d’une agence de publicité, qui a rapidement monté les échelons grâce à ses performances exceptionnelles, malgré qu’elle vienne d’un milieu défavorisé. Cette bourreau de travail au cœur froid n’hésite pas à se venger de ses rivaux masculins sur son lieu de travail, mais est en proie à une anxiété constante lorsqu’elle est seule chez elle.

L’actrice Jeon Do-yeon, récompensée au Festival de Cannes, est revenue sur le petit écran dans la série télévisée « Crash Course in Romance », diffusée depuis le 14 janvier sur la chaîne tvN.

Jeon, qui a le don d’incarner des femmes déchirées émotionnellement, comme dans des films tels que « Secret Sunshine » (2007), joue le rôle d’une ancienne joueuse professionnelle de handball qui gère aujourd’hui une boutique de plats d’accompagnement et s’occupe de son frère malade et d’une nièce au lycée.

L’actrice de 50 ans, dont la fille est adolescente, a déclaré qu’elle pouvait compatir avec le personnage qui se sacrifie pour sa famille.

« Lorsqu’on m’a proposé de jouer mon premier personnage gai depuis longtemps, j’ai beaucoup réfléchi pour savoir si je pourrais bien le faire« , a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse au début du mois. « J’ai pensé que ce serait le genre de série qui permettrait aux téléspectateurs de découvrir des nouvelles facettes de ma personnalité« .

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort