Les bulddozers de l’Hôtel de ville en action : marchés pirates et épaves des véhicules dégagés des emprises publiques

L’opération « Coup de poing » annoncée par l’hôtel de ville de Kinshasa a bel et bien débuté, aux premières heures d’hier lundi 9 janvier. Elle a commencé à Masina au niveau du marché pirate « Indu », non loin de l’entrée de SIFORCO. Les étalages des vendeurs ont été enlevés, les épaves des véhicules dégagées de la voie publique.   Le gouverneur, Gentiny Ngobila, a personnellement supervisé le lancement de l’opération. Il était  accompagné du Vice-gouverneur, Gérard Mulumba, de quelques membres du gouvernement et du Général Sylvano Kasongo.

De là, le gouverneur et sa délégation ont poursuivi leur marche de part et d’autre du boulevard Lumumba. Le numéro un de la ville de Kinshasa, ordonnait l’évacuation des vendeurs, il les a exhortés à poursuivre leurs activités dans les marchés appropriés. Les véhicules mal stationnés mais aussi des épaves qui encombrent cette grande artère, porte d’entrée de la ville ont été dégagés. Partant du site Indu en passant par Kingasani ya Suka, Pascal, Marché de la Liberté jusqu’au quartier 1 Masina, Gentiny Ngobila veillait à ce qu’aucun aspect concerné par cette opération ne soit négligé.

A l’occasion, le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa, a invité une fois de plus la population kinoise en général et celle de Tshangu en particulier au strict respect de la loi et autres consignes données par les autorités. « Nous devons garder notre environnement immédiat propre, il en va de l’image de notre capitale et de notre santé. Il faut que tous les visiteurs qui arrivent dans la capitale rentrent avec une bonne image de Kinshasa. Voilà pourquoi nous devons tous nous impliquer dans cette vision d’assainissement de notre ville« , a-t-il interpellé.

Par ailleurs, le gouverneur a rassuré que les travaux d’embellissement des emprises publiques vont se poursuivre le long du boulevard Lumumba jusqu’au niveau de l’aéroport international de N’Djili. Il a également instruit le Général Sylvano Kasongo à veiller à ce que les vendeurs ne reviennent plus sur les sites déjà évacués.              FST

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter