« La république des intouchables » est révolue, se réjouit la cheffe du Département Justice de la Ligue des femmes/UDPS

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo totalise quatre ans ce mardi 24 janvier depuis qu’il est à la tête de la RDC. Quatre ans, beaucoup de choses se sont passées. Mme Honorine- Christine Bokashanga Kwete  dresse un bilan satisfaisant concernant la promotion de la femme en RDC.  Ce, conformément aux dires du Chef de l’Etat lors de  la cérémonie de prestation de son serment, le 24 janvier 2019, où il  avait promis de faire de la promotion de la femme.   sa priorité.

Ce membre du parti au pouvoir et cheffe du  département justice de la ligue des femmes de l’UDPS/Tshisekedi estime que pendant le quatre ans de son mandat, le Président de la République a réalisé ce que beaucoup n’ont pas pu faire. C’est la raison pour laquelle, elle juge son bilan  suffisamment satisfaisant.

  Dans plusieurs domaines, notamment la  sécurité, la diplomatie, les infrastructures, la santé, l’économique, l’éducation, l’agricole et autres.  Pour résoudre la sécurité dans l’Est du pays, le commandant suprême avait décrété l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.  Bien qu’il y a encore quelques poches de résistance avec les M23 soutenu par le Rwanda, le Chef de l’État  a mené un plaidoyer aux niveaux national, régional et international qui a conduit à la levée de la mesure sur l’autorisation de l’achat des armes qui pesait sur le pays. Aussi, l’état de siège est à l’origine de plusieurs recettes réalisées par les deux provinces. Ce qui a permis à ces provinces de relever certains défis, a-t-elle soutenu.

Dans le domaine de la justice,  les cachots secrets sont fermés. Les personnes interpellées par les services sont déférées devant leur juge naturel pour subir la rigueur de la loi, a-t-elle confié. Pendant son mandat, les VIP de la République sont arrêtés et traduits en Justice pour les crimes commis, a poursuivi ce cadre du parti au pouvoir.  La république des intouchables est révolue, et la lutte contre la corruption n’est plus un slogan, a mentionné Mme Bokashanga Kwete. Aujourd’hui, dans beaucoup de prisons de la République, le  » Vungulé » (NDLR : le haricot melangé au maïs)  n’existe plus et les pharmacies sont remplies de médicaments.

Grâce au sens élevé d’humanisme du Président de la République, avec le task force mis en place pendant la pandémie de covid-19, il n’y a pas eu hécatombe en RDC. Aussi, la gratuité de l’enseignement de base est une réalité aujourd’hui. Ce qui a soulagé certains parents. A ce jour, le pays est un véritable chantier avec la construction et la réhabilitation des routes secondaires, de desserte agricole, écoles  et des hôpitaux  dans le cadre de son projet phare de 145 territoires.

 Plus de 27% de femmes promues

Malgré la crise financière mondiale, la monnaie a gardé une certaine stabilité. Dans le domaine de transport  des étudiants ont maintenant des bus academia. 

S’exprimant sur la promotion de la femme,  Honorine Bokashanga  a fait savoir que le Chef de L’État a manifesté la volonté de faire bouger les lignes. Une fierté pour le champion de la masculinité positive. Avec le Gouvernement Sama Lukonde, les  femmes occupent   des postes de commandement. Il y a aujourd’hui, les femmes mandataires dans les postes techniques, jadis occupés par les hommes.

 Par ailleurs,  cette femme leader de l’UDPS demande au Chef de l’État d’avoir un oeil  régardant sur  la gente féminine pour son épanouissement. Car les femmes gèrent autrement.

Honorine Bokashanga tient également au développement de l’agriculture  pour l’autosuffisance alimentaire en RDC.

Elle invite les Congolais à accorder un  second mandat au Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo afin qu’il puisse par achever ses projets pour le bien-être  de tous les congolais. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter