L’ Algérie, obstacle permanent et d’intégration à la paix: Le Maroc dit in extremis non au Chan

Le Maroc a finalement dit non à la 7è édition du Championnat d’Afrique des nations ( Chan) Algérie 2022. Cela se justifie par le fait que l’Algérie soit un obstacle permanent à l’intégration maghrébine et africaine. C’est ce qu’a annoncé l’agence argentine.

Pas question de prendre part à la phase finale du Chan algérien ( du 13 janvier au 04 février) par les Marocains.

 » La privation de l’équipe nationale marocaine de football de participer au Championnat d’Afrique des joueurs locaux Chan-2023 organisé en Algérie, est une illustration flagrante que l’Algérie représente un obstacle permanent à l’intégration et à la paix au Maghreb et en Afrique », écrit l’agence de presse argentine « Alternative Press Agency », peut-on lire.

UN RÉGLÈMENT DE COMPTE

L’ Algérie, pays organisateur de la compétition saisit la balle au bond pour régler le compte concernant tous ses conflits avec le Royaume chérifien.

Le pays du roi Mohamed VI, orfèvre en matière de diplomatie n’a pas tergiversé. Une réaction grande nature a été de mise.  » Aux grands maux, les grands remèdes », dit-on.

Le pouvoir en place algérien s’est battu comme le diable dans un bénitier pour arracher le droit de participation des Lions de l’ Atlas. Sans succès. Ce, à en croire des sources concordantes en l’occurrence la presse argentine.

Le numéro un de la Fédération africaine de football association ( Fifa), Gianni Infantino et le président de la Conférence africaine de football ( Caf), Patrice Motsepe ont bataillé dur pour que le Maroc puisse prendre part à cette compétition réservée uniquement aux joueurs évoluant dans leurs championnats respectifs.

Cette absence du pays de Mohamed VI au chan à cause des Algériens fait jaser. Le Maroc tenant du titre et double vainqueur de l’épreuve s’est distingué en arrivant jusqu’en demi-finale du mondial qatari 2022. Une forte impression et un modèle africain.

« En privant le Maroc de la participation au Chan, l’Algérie aura privé le peuple marocain et tous les fans de football du monde entier de prendre plaisir à suivre une équipe nationale marocaine qui a signé un magnifique parcours dans la Coupe du monde au Qatar et écrit de nouvelles pages glorieuses dans l’histoire du ballon rond ».

L‘ ABSENCE DU MAROC MAL DIGÉRÉE

Plusieurs médias internationaux et africains n’ont pas digéré l’absence du Maroc au Chan à cause dès tensions diplomatiques avec l’Algérie.

« Le Chan 2023 se déroule en Algérie sans la participation du champion en titre, le Maroc, s’étonne la chaîne d’information américaine Al Hurra dans un article sur son site internet ».

« Nous ne sommes pas des politiques. Nous ne voulons pas que la politique s’invite dans le football », a tiré la sonnette d’alarme, le président de la Confédération africaine de football association ( Caf).

Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, avait assuré, le vendredi 13 janvier dernier que le fait de priver la sélection marocaine de défendre son titre au Chan est « un acte très déplorable ».

« Il est vraiment déplorable de priver de jeunes joueurs qui se sont préparés pendant un mois de participer à cette compétition sportive africaine », a affirmé M. Lekjaa.

Pour la petite histoire, c’est l’Algérie qui avait unilatéralement fermé ses frontières terrestres avec le Maroc en 1994, retiré son ambassadeur à Rabat en 2022 et fermé son espace aérien aux avions immatriculés dans le Royaume. Le Maroc a remporté la compétition deux fois d’affilée soit en 2018 et 2020.

Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort