Kasaï : la pluie diluvienne emporte des maisons et des toitures d’écoles

La pluie diluvienne qui s’est abattue le dimanche 29 janvier en début d’après-midi, dans le territoire d’Ilebo,  dans la province du Kasaï,  a causé d’énormes dégâts matériels. Des maisons d’habitation se sont écroulées, des toitures des maisons, des écoles et des toilettes ont été également emportées.

Des écoles et des maisons n’ont pas été épargnées. C’est le cas du complexe scolaire «La Référence» qui a vu la toiture de certaines classes s’envoler dans la nature. Selon les habitants de la contrée, les dégâts sont incalculables. C’est presque tous les quartiers qui sont victimes notamment le quartier Wenz, le quartier industriel et le quartier Baudouin. «Au quartier Kabweja Diba, des toitures de maisons ont été emportées. Au quartier Baudouin, trois maisons d’habitation se sont écroulées et au quartier Congo trois toitures des maisons ont été emportées».

Le coordonnateur du complexe scolaire «La Référence», Bruno Ilombe Mbelapay, joint au téléphone par Forum des As, relate les faits: «Une très forte pluie  s’est abattue entre 13h00 et 14h00 le dimanche dernier, avec un vent impétueux, ayant soulevé non seulement la toiture de notre école, mais aussi la partie de la toiture arrière. Elle couvrait trois salles de classe. Il y a également l’antenne d’une radio qui s’est écroulée sur la cuisine d’une maison à proximité de ladite antenne sans causer des dégâts humains. Beaucoup de maisons, de toilettes, de gros arbres et de clôtures des parcelles dans de différents quartiers. Comme à chaque pluie, les routes deviennent impraticables à cause des érosions. La circulation des véhicules et des motos est devenue difficile dans certains coins». Il s’est réjoui  toutefois que la pluie est tombée en l’absence des élèves, Bruno Ilombe Mbelapay, la mort dans l’âme, déplore le fait que ces derniers sont quand même privés des deux ou trois jours des cours. Mais sans tarder, les maçons et les menuisiers se sont vite mis à l’œuvre. «L’équipe des menuisiers est déjà sur place. On est en train de réparer. D’ici à deux jours les élèves vont reprendre le chemin de l’école», précise-t-il. Dina BUHAKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter