Autodafé du Coran: la Turquie met en garde ses ressortissants en Occident

Dans son avis aux voyageurs concernant les États-Unis partagé samedi, Ankara a rappelé la mort de Tyre Nichols, victime de violences policières dans le Tennessee, ainsi que les nombreuses violences physiques et verbales racistes vécues régulièrement dans ce pays.

La Turquie a ainsi invité tous ses citoyens qui souhaitent se rendre aux États-Unis à la plus grande vigilance.

Concernant l’alerte sécuritaire émise au sujet des pays européens, Ankara a attiré l’attention sur l’ampleur inquiétante prise par les actes Islamophobes et racistes, ainsi que la propagande contre la Turquie des individus affiliés aux groupes terroristes.

«Nos citoyens qui vivent dans les pays où de telles actions se produisent ou envisagent de s’y rendre doivent être prudents, rester à l’écart des zones où les manifestations peuvent s’intensifier, s’adresser aux forces de sécurité locales en cas de harcèlements ou attaques xénophobes et racistes qui peuvent survenir», a écrit le ministère avant de rappeler l’intérêt de suivre les avis émis par le ministère des Affaires étrangères et les représentations de la Turquie.

Le leader du parti d’extrême droite danois Stram Kurs, Rasmus Paludan a brûlé à plusieurs reprises un exemplaire du Coran devant l’ambassade de Turquie dans la capitale suédoise Stockholm, devant l’ambassade de Turquie dans la capitale danoise, Copenhague, devant une mosquée et devant l’ambassade de Russie à Copenhague sous forte protection policière.

Le responsable de la branche néerlandaise du groupe d’extrême-droite anti-islam Pegida, Edwin Wagensveld, a déchiré une copie du Coran devant le bâtiment du parlement à La Haye, capitale administrative du pays sous la protection de la police.

Ces profanations du Saint Coran ont suscité beaucoup de réactions dans le monde musulman. La Turquie a considéré ces pratiques comme des «actes provocateurs», des «crimes de haine», et a décidé d’annuler une visite du ministre suédois de la Défense, Pal Jonson à Ankara. Agences

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter