OIM/RDC : 6 millions USD prêtés au programme de réinsertion dans l’Est

Bunia 19 décembre 2022 (ACP).- L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en République démocratique du Congo (RDC) a prêté 6 millions USD, au Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (P-DDRC-S) dans les provinces de l’Ituri, du Nord et Sud-Kivu.

« L’OIM a mis la main à la poche en accordant un prêt de 6 millions de dollars américains pour les provinces de l’Ituri, du Nord et Sud-Kivu, à raison de 2 millions de dollars américains par province« , a fait savoir le directeur de Stabilisation, transition et relèvement communautaire de cette organisation, Cyriaque Ntirandekira, en séjour à Bunia, a appris lundi l’ACP, du gouvernorat provincial de l’Ituri, en marge du séjour dans cette ville du coordonnateur national adjoint du P-DDRC-S en charge des opérations, le colonel Egide Bosale.

 » M. Ntirandekira a appelé la population de cette province et les groupes armés non signataires du processus de Nairobi à s’approprier et à adhérer à ce projet qui, d’après lui, est porteur d’espoir pour la stabilisation de la province« , note la source.

Le coordonnateur national adjoint du PDDRC-S a échangé avec le gouverneur militaire de cette entité, le Lt général Johnny Luboya N’kashama, avant d’annoncer le début des opérations de désarmement et de démobilisation des groupes armés.

D’après les sources militaires, les opérations militaires entamées contre les groupes armés réfractaires, les dialogues intercommunautaires et l’encadrement des jeunes ainsi que la sensibilisation des fils et filles de l’Ituri ont eu pour objectif d’amener ces derniers à la culture de la paix.

Plan opérationnel PDDRC-S

Le plan opérationnel du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRCS) a été validé, au mois d’août passé, au cours d’un atelier à Kinshasa, rappelle-t-on.

Ce document constitue un guide pour l’élaboration des plans opérationnels provinciaux du P-DDRCS. Il décrit de manière pratique la méthodologie, les activités, les modalités de mise en œuvre, les objectifs, les résultats, la périodicité et les coûts des réalisations de ces plans provinciaux, rappelle-t-on.

Avec l’appui des partenaires, le plan validé se focalise sur l’engagement communautaire et renforce la résilience des communautés pour que les bénéficiaires soient des acteurs de paix.

L’atelier de ce mercredi est intervenu après la validation, en avril dernier, de la Stratégie nationale par le Comité de pilotage du PDDRCS. ACP

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter