Le Maroc, un modèle pour l’Afrique

Avant même l’épilogue du Mondial Qatar  2022, le plus grand enseignement est connu. A savoir  la présence de l’Afrique,  par l’entremise du Maroc, dans le carré d’as du gotha du football mondial. Cette qualification des Lions de l’Atlas pour la demi-finale de la coupe du monde qui est commentée dans tous les sens à travers la planète Terre. Le déjà légendaire sélectionneur du onze national marocain dit juste et vrai lorsqu’il affirme  que cet exploit n’est pas un miracle, mais le fruit du travail. Une entreprise de longue haleine née de la Vision Royale. Dans la mise en œuvre effective de son approche holistique de modernisation tous azimuts du Maroc, le Souverain  surnommé à juste titre  » Roi bâtisseur  » a intégré le sport comme l’un des piliers du renouveau marocain.  Sport-roi par excellence, le football a bénéficié de l’attention toute particulière du Roi Mohammed VI. Outre la formation continue des dirigeants sportifs,  des stades ont été soit construits, soit modernisés. Des infrastructures haut de gamme  pour la  formation  comme l’académie Mohammed VI de football sont sorties de terre. Près de 15 millions de dollars ont été investis pour ce joyau qui forme l’élite footballistique marocaine. Ce centre de formation ainsi que d’autres centres éparpillés à travers le Royaume servent de pépinière aux grands clubs marocains qui dominent la scène sportive africaine et arabe. Raja et Widad à Casablanca, Renaissance sportive de  Berkane ou encore FUS de Rabat. 

Ce n’est pas par hasard que près de la moitié de joueurs qui composent les Lions de l’Atlas  évoluent dans le  championnat marocain. Quand on sait depuis quelques années, nombre de sélections africaines sont composées d’athlètes qui jouent en dehors du Continent.

Incarnation de cette Afrique qui marche, le Maroc administre la preuve qu’une volonté politique déclinée dans les faits et non déclamée à longueur de discours finit par payer. Même en football. Puisse le Royaume servir de modèle sur le Continent ! José NAWEJ     

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter