La Symocel invite la Céni à intensifier la sensibilisation de la population

Dans une déclaration faite hier jeudi 1er décembre à Kinshasa en rapport avec la publication du calendrier de la Céni, la Synergie des missions d’observation citoyenne des élections (Symocel) exhorte la centrale électorale à priviligier la concertation avec les parties prenantes au processus afin de restaurer la confiance; elle appelle la Céni à publier et à faire large diffusion des outils supplémentaires de la planification, à savoir : le budget des opérations, le plan de déploiement, le plan logistique, ainsi que le plan d’engagement convenu avec le gouvernement et les partenaires techniques et financiers.

En plus, la Symocel  invite la Céni à intensifier la sensibilisation de la population sur le processus. Enfin, cette plate-forme invite cet organe d’appui à la démocratie à redynamiser les cadres de concertation conformément au cadre légal et aux standards démocratiques.

Au gouvernement la Symocel recommande de convenir avec la Céni, d’un plan de décaissement et de le rendre public et de tout mettre en oeuvre pour restaurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national afin de permettre à tous les citoyens d’exercer leur droit de voter.

Enfin, la SYMOCEL recommande aux parties prenantes de s’approprier le processus et de se mobiliser pour la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

A cette occasion, cette synergie exprime ces inquiétudes qui appellent à plus d’efforts. Selon elle, la publication du calendrier électoral revêt certaines faiblesses sur lesquelles elle attire l’attention de la Céni et des autres parties prenantes. Pour la Symocel, le mode de publication unilatérale du calendrier. Elle estime que le calendrier électoral publié aurait dû faire l’objet d’échanges préalables dans le cadre de concertation.

Aussi, la non-publication du budget est une entorse sans pareil aux règles de transparence et dysfonctionnement des institutions d’appui à la démocratie, estime la Symocel. Elle dénonce encore les faibles garanties des principes de participation et inclusion.

Toutefois, la Symocel évoque quelques points positifs de ce calendrier. Il s’agit entre autres de l’alignement pertinent des opérations dans une ambition parallèle qui rachète le temps; la programmation de la totalité du scrutin du cycle électoral et la mise en route effective du processus, permettant aux parties prenantes de suivre le travail de la Céni avec exigence de redevabilité.

Par ailleurs, la Synergie évoque quelques défis que ce cycle doit relever, notamment la périodicité, la primauté des valeurs et des principes démocratiques, une Céni professionnelle et engagée pour la consolidation de la démocratie ainsi que les défis sécuritaires. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort