La Chine s’efforce de porter la gouvernance mondiale de la biodiversité à un niveau plus élevé

Dans la soirée du 15 décembre, le président chinois Xi Jinping a prononcé une allocution par liaison vidéo à la cérémonie d’ouverture du segment de haut niveau de la deuxième partie de la quinzième réunion de la Conférence des parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique (CDB), organisée à Montréal au Canada. Il a souligné qu’il faut bâtir un consensus mondial sur la conservation de la biodiversité, faire avancer le processus mondial de la conservation de la biodiversité, promouvoir le développement vert par la conservation de la biodiversité et préserver un ordre mondial juste et équitable sur la conservation de la biodiversité, afin de donner un élan important aux négociations d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020, qui entrent dans une étape critique.

La planète est plus dynamique grâce à la biodiversité, laquelle est le fondement de la survie et du développement de l’humanité. À l’heure actuelle, l’humanité se trouve à la croisée des chemins pour protéger la biodiversité et parvenir à un développement durable. Selon les dernières études, plus d’un million d’espèces sont actuellement menacées d’extinction, et les populations d’espèces animales sauvages surveillées ont connu une chute de 69% depuis 1970. Le cinquième rapport des Perspectives mondiales de la diversité biologique montre qu’aucun des 20 objectifs fixés par l’Aichi, premier objectif décennal mondial de conservation de la biodiversité, n’a été pleinement atteint jusqu’en 2020. La communauté internationale espère généralement conclure un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 lors de la deuxième phase de la COP15, qui fixera des objectifs et définira des voies pour la conservation de la biodiversité à l’échelle mondiale à l’avenir.

En assurant la présidence de la COP15, la Chine remplit ses obligations et joue le rôle de coordinateur à de multiples niveaux et dimensions, de manière à faire avancer les négociations. En octobre 2021, le président Xi Jinping a participé, par liaison vidéo, au sommet des dirigeants de la quinzième réunion de la COP15 à la CDB, tenu à Kunming, et y a prononcé un discours. Il a annoncé des propositions importantes, selon lesquelles nous devons nous guider par la vision de la civilisation écologique pour coordonner les relations entre l’homme et la nature, faire jouer le moteur de la transition verte pour contribuer au développement durable dans le monde, placer le bien-être du peuple au cœur de nos préoccupations pour promouvoir l’équité et la justice sociales, et baser nos actions sur le droit international pour préserver le système de gouvernance internationale juste et équitable. La Chine mettra en place un Fonds Kunming pour la biodiversité en y apportant en premier une contribution de 1,5 milliard de yuans afin de soutenir la conservation de la biodiversité dans les pays en développement, a-t-il annoncé. Le pays a ainsi apporté la sagesse, la solution et la force chinoises à la protection de la biodiversité mondiale. La Chine continuera à diriger les affaires substantielles et politiques, et promouvra l’élaboration d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 ambitieux, réaliste et équilibré lors de la deuxième partie de la COP15. 

La Chine est l’un des pays dont la biodiversité est la plus riche au monde et l’une des premières parties à avoir signé et ratifié la CDB. La Chine a activement promu la construction d’une civilisation écologique et la conservation de la biodiversité, en renforçant en permanence l’intégration de la biodiversité, en traçant une ligne rouge de protection écologique, en établissant un système de réserves naturelles avec les parcs nationaux comme pilier, en mettant en œuvre de grands projets pour la conservation de la biodiversité et en appliquant la loi et la supervision les plus strictes. Par conséquent, un grand nombre d’espèces rares et en danger ont été efficacement protégées, et la diversité, la stabilité et la durabilité des écosystèmes ont été continuellement améliorées. La Chine a trouvé sa propre façon de protéger la biodiversité, ce qui a largement boosté la confiance mondiale pour protéger la biodiversité.

La Chine a réalisé des progrès extraordinaires en matière de conservation de la biodiversité et de civilisation écologique, tout en faisant des progrès importants en matière de développement économique. Cela peut effectivement inspirer tous les pays en développement, a déclaré Mme Mrema, secrétaire exécutive du secrétariat de la CDB.

La Chine est déjà le plus grands pays donateurs au budget de base de la CDB et des protocoles. Elle a donné un soutien solide au fonctionnement et à la mise en œuvre de la CDB. La Chine continuera à développer la civilisation écologique et prendra en considération la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature pour planifier son développement, a souligné le président Xi Jinping. Il a affirmé la volonté de la Chine de répondre à l’appel de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, de lancer un grand nombre de projets clés pour la conservation et la restauration de la biodiversité, d’approfondir les échanges et la coopération internationaux, de soutenir la tenue du forum international sur la biodiversité, de s’appuyer sur la Coalition internationale du développement vert dans le cadre de l’Initiative la Ceinture et la Route et de mettre en valeur le Fonds Kunming pour la biodiversité pour apporter soutiens et concours autant que possible aux autres pays en développement, en vue de porter la gouvernance mondiale de la biodiversité à un niveau plus élevé.

Marco Lambertini, girecteur général du WWF, a salué le leadership de la Chine, en le qualifiant d’indispensable pour la conclusion d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 ambitieux et prêt à être mis en œuvre.

La Terre étant la seule maison commune de l’humanité, la coexistence harmonieuse de l’homme et de la nature représente l’aspiration commune de la communauté internationale. Pour promouvoir la conservation de la biodiversité mondiale, la communauté internationale doit de toute urgence défendre et pratiquer un véritable multilatéralisme et travailler ensemble pour traduire les ambitions en actions. La Chine continuera à collaborer avec la communauté internationale pour promouvoir l’élaboration d’un cadre mondial pour la biodiversité pour l’après-2020, favoriser la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, construire une communauté de vie sur la Terre et bâtir un monde propre et beau. He Yin, le Quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter