Kinshasa : Yambi City 5, une rencontre des arts au féminin réussie

La cinquième édition du Festival Yambi City s’est clotûrée le week-end dernier à Kinshasa dans les installations de l’Institut français de Kinshasa (IFK) et plusieurs autres espaces culturels de Kinshasa. « La résonance » a été  le fil conducteur de cette cinquième édition.

Fidèle aux objectifs qu’il s’est assigné, Yambi City, haut lieu pour l’expression artistique a poursuivi la  promotion  des femmes artistes.

Plusieurs activités artistiques de haute facture ont accompagné ce grand événement annuel des arts au féminin , primo le  café littéraire avec Missy Bangala à la médiathèque de l’IFK. Le débat était axé sur la condition et la place de la femme dans le monde. Secundo, le vernissage et le cocktail prévus en la salle d’exposition de l’IFK avec Magali Dougoud (artiste visuelle féministe suisse) et Dina Ekanga (artiste congolaise dont les oeuvres sont construites à partir de clous). Enfin,   un  grand concert-spectacle à la grande halle avec tous les artistes sélectionnés d’ici et d’ailleurs.

Pour une perle d’innovation, le festival Yambi city s’est  ponctué du projet « Interface », une croisée de différents horizons artistiques, avec 4 artistes dont la restitution était faite après la clôture du festival,  le 17 décembre à la plateforme contemporaine dans la commune de Barumbu.

Le festival Yambi City est l’une des initiatives d’Afrika Diva collectif créé en 2014 par la rappeuse congolaise vivant à l’étranger Orakle Ngoy, en vue d’une meilleure visibilité des talents féminins congolais en RDC et à travers le monde entier.             Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort