Jiang Zemin restera dans les mémoires pour son rôle historique dans la réforme et l’ouverture de la Chine, selon un biographe américain

NEW YORK, 4 décembre (Xinhua) — L’ancien président chinois Jiang Zemin, décédé mercredi, a joué un rôle clé dans la politique de réforme et d’ouverture de la Chine, a déclaré un expert américain de premier plan sur la Chine.

« Avec le recul, les historiens du futur souligneront que le mandat de M. Jiang a été le moment où la Chine a consolidé et pérennisé l’engagement du pays en matière de réforme et d’ouverture« , a déclaré Robert Lawrence Kuhn, auteur de « L’homme qui a changé la Chine : la vie et l’héritage de Jiang Zemin« , une biographie parue en 2005.

« Quand j’ai appris le décès de M. Jiang, j’ai eu l’impression d’avoir perdu un membre de ma propre famille. C’est ce qui arrive quand on consacre des années à écrire une biographie« , a indiqué M. Kuhn dans une récente interview écrite accordée à Xinhua.

« Il est important de souligner que M. Jiang a toujours joué un rôle pionnier en matière de réforme, dans la mesure où il était déjà intimement impliqué dans la création des premières Zones économiques spéciales au début et au milieu des années 1980« , a affirmé M. Kuhn.

M. Jiang a pris la décision cruciale de soutenir et de mettre en œuvre l’appel à la réforme et à l’ouverture lancé par l’ancien dirigeant chinois Deng Xiaoping, à la fois pendant et après la célèbre « tournée dans le sud » de M. Deng en 1992, a-t-il rappelé.

La création d’une économie de marché socialiste a été clairement présentée comme l’idéologie économique directrice de la Chine au cours du 14ème Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) en octobre 1992, lançant le pays sur la trajectoire d’une croissance à deux chiffres, a ajouté M. Kuhn.

Face à une inflation élevée en 1995 et 1996, à la crise financière asiatique et à d’autres défis, « M. Jiang a maintenu la stabilité de la Chine, et est resté déterminé à appliquer la réforme et l’ouverture. En collaboration avec le Premier ministre chinois de l’époque, Zhu Rongji, il a permis à la Chine de franchir une nouvelle étape majeure en entrant dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001« , a-t-il indiqué.

« L’histoire retiendra que l’adhésion de la Chine à l’OMC a été un triomphe économique, qui a façonné de manière irréversible la trajectoire de la politique de réforme et d’ouverture de la Chine et a permis une croissance économique soutenue en Chine« , a-t-il ajouté.

« L’histoire gardera une image positive de Jiang Zemin« , a déclaré M. Kuhn.

La personnalité pleine de vie de M. Jiang a séduit les dirigeants et les médias étrangers, et son amour des langues lui a permis d’avoir une vision profondément interculturelle, a affirmé M. Kuhn, ajoutant que la visite d’Etat de Jiang Zemin aux Etats-Unis en 1997 avait été une grande réussite.

Lorsque M. Jiang a prononcé un discours en anglais à l’université de Harvard au cours de sa visite, il a été « applaudi pour ses réponses pleines de confiance et d’humour. Cela a changé l’opinion des Américains sur la Chine« , se souvient M. Kuhn.

L’interview légendaire de M. Jiang avec le journaliste de CBS Mike Wallace dans l’émission télévisée « 60 Minutes » en 2000 est par ailleurs toujours considérée comme l’une des plus remarquables interviews d’un chef d’Etat des temps modernes, selon M. Kuhn.

« Jiang Zemin était confiant, intelligent et plein d’humour (…). C’était l’un des moyens les plus efficaces pour les Américains de découvrir la vraie Chine« , a-t-il déclaré.

« Il cherchait toujours à améliorer ses échanges avec les étrangers en communiquant avec eux dans leur langue« , a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter