Fatshi devrait pousser l’administration Biden à clarifier sa position sur l’agression rwandaise

Le Bureau des Affaires africaines du Département d’État des Etats-Unis d’Amérique va organiser du 13 au 15 décembre prochain le sommet Etats-Unis-Afrique consacré à la consolidation du climat de paix et de sécurité. Un rendez-vous dont le président américain, Joe Biden avait annoncé la tenue il y a une semaine et auquel 49 chefs d’Etat y compris les responsables de l’Union africaine prendront part pendant 3 jours à Washington.  

Le premier jour du sommet sera consacré à l’organisation d’un forum sur la paix et la sécurité. Selon le Département d’Etat américain, «le ministre américain de la défense réunira autour de lui plusieurs leaders africains pour échanger sur cette problématique. «Le deuxième jour, l’accent sera mis sur le volet économique avec un forum économique entre les Etats-Unis et l’Afrique. Quant au troisième jour appelé leader day, (le jour des leaders), le Président américain Joe Biden rencontrera les chefs d’Etats africains ainsi que les chefs de délégations.

Sauf changement, précise la source, le Président congolais, Félix Tshisekedi ainsi que plusieurs ministres prendront part à cette grande rencontre.

Le sommet de 2022 sonne la reprise de cette grande messe qui réunit les présidents africains et le président américain ainsi que des responsables de son administration. La dernière fois que le Département d’Etat américain a organisé le sommet USA-Afrique remonte à 2014 sous la présidence Obama, précise un communiqué du Bureau des Affaires africaines du Département d’État des Etats-Unis d’Amérique dont la rédaction de Forum des As a obtenu une copie.

ENTRE EN FONCTION EN 2021, JOE BIDEN N’EST JAMAIS ARRIVE EN AFRIQUE

La tenue dudit sommet, précise la même source qui cite la déclaration de Joe Biden faite en juillet dernier au sujet de ce forum, témoignera de l’engagement durable des États-Unis envers l’Afrique et soulignera l’importance des relations entre les États-Unis et l’Afrique et d’une coopération accrue sur des priorités mondiales communes. Le Sommet des dirigeants États-Unis-Afrique s’appuiera sur des valeurs communes pour mieux favoriser une nouvelle dynamique économique ; renforcer l’engagement des États-Unis et de l’Afrique en faveur de la démocratie et des droits humains ; atténuer l’impact de la Covid-19 et des futures pandémies ; travailler en collaboration pour renforcer la santé régionale et mondiale ; promouvoir la sécurité alimentaire ; faire progresser la paix et la sécurité ; répondre à la crise climatique ; et amplifier les liens avec la diaspora. Le sommet entend réunir les gouvernements africains, la société civile, les communautés de la diaspora partout aux États-Unis et le secteur privé, sur la voie d’une vision commune pour l’avenir des relations américano-africaines.

Entré en janvier 2021 à la Maison blanche, Joe Biden ne s’est pas encore rendu en Afrique en tant que président des Etats-Unis alors qu’il a effectué des déplacements en Asie, en Europe et au Moyen-Orient.

Le sommet USA-Afrique va se tenir à un moment très crucial où les relations entre la RDC et le Rwanda sont empoisonnées par l’agression de la première par le second qui appuie un groupe terroriste, le M23. Alors que l’agression de la RDC par le Rwanda est avérée, l’administration Biden n’arrive pas à la condamner en des termes fermes. Ce qui, dans l’opinion congolaise, passe pour une complicité, un soutien des Américains au régime rwandais. Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter