Erdogan: j’ai proposé à Poutine de tenir une réunion entre la Turquie, la Russie et la Syrie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a répondu aux questions des journalistes. Opérations militaires en Syrie, tentative de coup d’Etat en Allemagne, transfert du gaz turkmène en Europe, plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour.

Réunion Turquie-Russie-Syrie

Interrogé sur une éventuelle opération commune avec la Russie contre les organisations terroristes au nord de la Syrie, le président turc a affirmé qu’une réunion entre la Turquie, la Syrie et la Russie au niveau des chefs d’Etat, était possible dans les jours à venir :

« (Turquie-Syrie-Russie) Dès lors, nous voulons franchir une étape. D’abord, nos services de renseignement, puis nos ministres de la défense, puis nos ministres des affaires étrangères doivent se réunir. Ensuite nous pourrons nous réunir en tant que chefs d’Etat. C’est ce que j’ai proposé à M. Poutine, ce qu’il a accueilli favorablement. »

Le président a également assuré que les opérations militaires contre les organisations terroristes continueront jusqu’à ce que la sécurité de la frontière turque soit rétablie, tel que le stipulent les accords de Sotchi et d’Astana avant de critiquer la collusion entre les forces de la coalition et les organisations terroristes :

« Les organisations terroristes nous provoquent depuis le nord de la Syrie. Nous avons pris des décisions depuis l’accord de Sotchi ou d’Astana : dès lors que nous sommes dérangés à 30 kilomètres au sud de notre frontière, qui constitue notre corridor de sécurité, nous ferons le nécessaire sans hésitation. (…) Les puits de pétrole sont sous la garantie des forces de la coalition. L’organisation terroriste les vend au régime. Nous avons été patients jusqu’à présent, mais notre patience a ses limites » a-t-il lancé.

Tentative de coup d’Etat en Allemagne

Le président turc s’est aussi exprimé sur la tentative de coup d’Etat en Allemagne, félicitant les autorités pour les mesures prises contre les comploteurs tout en déplorant leur manque d’empathie envers la Turquie qui a également subi une tentative de coup d’Etat :

« Nous estimons que les mesures prises par les autorités allemandes contre les fomenteurs du coup d’État sont correctes. Mon pays est le mieux placé pour comprendre l’Allemagne. Malheureusement, je ne peux pas dire que nous voyons la même preuve de compréhension et d’empathie de la part de notre ami et notre allié qu’est l’Allemagne. Actuellement, l’Allemagne est le plus grand refuge d’organisations terroristes en Europe, notamment pour le PKK/YPG/PYD et le FETO. Nos demandes d’extradition sont malheureusement toujours sans réponse. »

Transfert du gaz turkmène

Erdogan est également revenu sur les issues du sommet trilatéral organisé jeudi à Avaza, entre la Turquie, l’Azerbaïdjan et le Turkménistan.

Le président turc a rappelé que 5 accords ont été signés entre les trois pays, dans le but de renforcer la coopération dans les domaines de l’énergie, des transports, du commerce, des douanes, des sciences, de l’éducation et de la culture, avant de fournir des détails sur le projet de transfert du gaz turkmène vers l’Europe :

« Nous avons notamment discuté du transport du gaz turkmène via la mer Caspienne vers la Turquie puis vers l’Europe. Poutine n’a plus l’ancien confort concernant la vente du gaz russe à l’Europe. Actuellement, le Turkménistan a cette opportunité, elle a une chance de vendre ce gaz naturel à l’Europe directement ou non. La Turquie peut être un hub important en termes de vente de gaz turkmène à l’Europe« 

Le président turc, son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le dirigeant turkmène Serdar Berdimuhamedov s’étaient rencontrés dans un sommet trilatéral jeudi à Avaza, pour passer en revue les mesures visant à accroître la coopération entre les trois pays dans divers domaines, en particulier le commerce, l’énergie et les transports. TRT Francais

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter