William Ruto : « Le Kenya va jouer pleinement son rôle »

*Le président kényan a affirmé, évoquant la sécurité dans l’Est de la RDC, que ses soldats sont présents dans le cadre d’un mandat « d’imposition de la paix »…

Le président kényan, William Ruto, a achevé sa mission officielle de 24 heures à Kinshasa hier lundi 21 novembre. Au cours du point de presse organisé à l’issue de son tête-à-tête avec  le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, William Ruto s’est dit préoccupé par les conséquences de la crise sécuritaire dans la région des Grands-Lacs.

Sans dire plus, le Président Ruto fait savoir que sa présence dans la capitale congolaise traduit tout l’engagement de son pays à faire le nécessaire pour soutenir la RDC.  » Le Kenya va jouer pleinement son rôle« , a assuré William Ruto. Le président kényan rappelle que les troupes de son pays sont déjà en déploiement dans l’est de la RDC.

S’agissant du rôle dédié auxdites troupes au sein de la force régionale est-africaine sur le sol congolais par ailleurs source d’interprétations diverses, le président William Ruto répond que ses soldats sont présents dans le cadre d’un mandat « d’imposition de la paix  » aux groupes armés récalcitrants.

  » Le mandat de la Force régionale d’Afrique de l’Est a été convenu par les chefs d’État comme un mandat pour assurer la paix dans l’est de la RDC et imposer la paix à ceux qui sont déterminés à créer l’instabilité et l’insécurité« , a-t-il déclaré tout en rappelant l’importance du processus politique pour des solutions « durables« . Pour l’instant, seuls deux contingents kényans sont arrivés dans l’est de la RDC, soit près de 200 soldats sur les 900 prévus.

De son côté, le président de la République, Félix Tshisekedi, a insisté sur l’importance de la paix dans la région pour accélérer l’intégration économique dans le cadre de la zone continentale de libre-échange. Fatshi a salué l’engagement du Kenya dans la crise en cours.  » William Ruto a exprimé son désir ardent de vouloir aider le Congo à retrouver le chemin de la paix. La paix derrière laquelle nous courons depuis maintenant une vingtaine d’années dans l’est de notre pays. Ça, c’est un geste qui nous touche beaucoup, qui nous engage à toujours être reconnaissant envers la République du Kenya « .

Les Présidents Félix Tshisekedi et William Ruto se sont rencontrés pendant plus d’une heure. Le communiqué conjoint ne mentionne pas un mot sur d’éventuelles négociations. Kinshasa n’a pas infléchi sa position, refusant de s’asseoir à la table des discussions avec les terroristes du M23.

Fatshi n’a nullement l’intention de négocier avec  un groupe rebelle qu’il a toujours présenté comme « terroriste« .  Aux yeux de la plupart des Congolais, négocier directement avec le M23 serait vécu comme une faiblesse, voire une humiliation.

Le Chef de l’Etat bénéficie en ce moment d’un large soutien de la population après son appel à la mobilisation générale pour combattre l’ennemi.

Lire ci-dessous, le communiqué conjoint  ayant sanctionné la visite de travail du Président William Ruto à Kinshasa. Didier KEBONGO

COMMUNIQUÉ CONJOINT À L’OCCASION DE LA VISITE DE TRAVAIL DE SON EXCELLENCE WILLIAM SAMOEI RUTO, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU KENYA, EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO DU 20 AU 21 NOVEMBRE 2022

À l’invitation de son homologue Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo, Son Excellence William SAMOEI RUTO, Président de la République du Kenya, a effectué une visite de travail à Kinshasa le lundi 21 novembre 2022.

À l’occasion de cette visite, les deux Chefs d’État ont échangé sur les questions de coopération bilatérale et sur la situation sécuritaire prévalant à l’Est de la République Démocratique du Congo.

S’agissant de la coopération bilatérale, les deux chefs d’État se sont félicités de l’excellence des relations d’amitié qui existent entre la République Démocratique du Congo et la République du Kenya depuis de longues années, et ont réaffirmé leur volonté de les consolider davantage au profit de leurs peuples respectifs, plus particulièrement, dans les domaines de la Défense et Sécurité, de l’Agriculture, de l’Énergie, des Infrastructures, des Finances, de l’Administration publique et du Commerce.

A cet effet, les chefs d’État ont convenu d’instruire leurs gouvernements respectifs de mettre en place un comité mixte qui va réfléchir sur les voies et moyens de renforcer cette coopération et de leur faire des propositions pertinentes dans les plus brefs délais.

S’agissant de la situation sécuritaire à l’Est de la République Démocratique du Congo, les deux chefs d’État ont réaffirmé leur détermination de mettre fin à l’insécurité dans cette partie du territoire congolais le plus rapidement possible et de travailler ensemble avec leurs pairs de la Communauté de l’Afrique de l’Est, afin de créer des conditions optimales d’une coopération multilatérale au profit des peuples de la région.

Pour sa part, Son Excellence Monsieur le Président du Kenya a rassuré son homologue et Frère de la République Démocratique du Congo de l’engagement de son pays à poursuivre le déploiement, en cours, des troupes kényanes et à opérationnaliser la Force régionale en vue d’éradiquer les groupes armés qui perturbent la paix et la sécurité dans la région, en particulier, à l’Est de la RDC, comme convenu dans le cadre du Processus de Nairobi.

Le Président de la République Démocratique du Congo a exprimé à son homologue, au nom du peuple congolais et au sien propre, ses remerciements quant à sa visite de travail et pour l’engagement renouvelé de la République du Kenya d’accompagner les efforts de la République Démocratique du Congo pour la paix et la sécurité dans sa partie orientale.

Enfin, Son Excellence Monsieur William RUTO, a convié son homologue à effectuer une visite officielle au Kenya, dans un avenir proche et selon une date à convenir par les voies diplomatiques.

Cette invitation a été acceptée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Fait à Kinshasa le 21 novembre 2022.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter