Wang Hailong annonce l’exonération jusqu’à 98 % des marchandises à exporter vers la Chine

*  » De janvier à septembre 2022, la Chine a investi 400 millions USD en RDC, ce qui fait de cette dernière la 2ème ou la 3ème destination pour les investissements chinois en Afrique « , indique par ailleurs le diplomate chinois à l’occasion du cinqunateniare de la coopération sino-congolaise.

Ce jeudi 24 novembre 2022, la RDC et la Chine célèbrent les 50 ans d’amitié et de coopération entre les deux pays. La veille, à Kinshasa, le Chargé d’affaires de l’ambassade de Chine en RDC, Wang Hailong, a organisé un point de presse au cours duquel  il a ausculté ce demi-siècle passé ensemble, non sans évoquer les autres années à venir.

En liminaire, le diplomate chinois a insisté sur le caractère gagnant-gagnant de cette coopération. Wang Hailong indique  qu’avec la nouvelle stratégie que le Parti communiste chinois PCC a mise en place depuis son dernier congrès, la RDC va bénéficier de nouvelles opportunités. La RDC va être exonérée jusqu’à 98 % des marchandises à exporter vers la Chine. Il y a une liste à définir. Ce n’est pas tout. Le pays va bénéficier des investissements chinois. Au cours des 9 premiers mois de cette année, la RDC a attiré plus de 400 millions dollars américains en termes d’investissement chinois.

Du nouveau

D’après le diplomate chinois, le partenariat avec son pays bénéficie d’un avantage compétitif sans comparaison: l’aide n’est pas assortie de conditions politiques, la Chine engage de gros volumes d’investissement (qui permettent de créer des infrastructures) et elle assure un déblocage de fonds rapide.

Wang Hailong explique qu’il y a du nouveau dans les relations sino-congolaises, à savoir l’établissement d’un groupe d’amitié au sein des Parlements de deux pays.  » Au sein du parlement chinois, dit-il, on a lancé un nouveau groupe d’amitié sino-congolais et au sein du sénat congolais, il y a un nouveau groupe d’amitié sino-congolais aussi. Ce jeudi 24 novembre, nous allons offrir un lot de matériel en guise de témoignage d’amitié à ce groupe-là « , indique Wang Hailong.

Il précise :  » Cette fois-ci pour célébrer ensemble cet événement, (le cinquantenaire des relations sino-congolaises), les deux chefs d’Etat  vont échanger les messages de félicitation. Les deux Premiers ministres aussi ainsi que les deux ministres des Affaires étrangères  » fait-il savoir, disant qu’aujourd’hui à Pékin, dans tous les médias officiels, on va publier lesdits messages ».

Selon le Chargé d’Affaires de l’ambassade de Chine en RDC, les deux chefs d’Etat ont manifesté, chacun, leur volonté de voir ces relations d’amitié de longue date  et ce partenariat fructueux  se renforcer toujours davantage.

 A Pékin, l’ambassade de la RDC va organiser aussi certaines activités.  « Il y aura une expo photos, un séminaire pour réfléchir, passer en revue le passé, et réfléchir sur l’avenir. L’ambassade de Chine à Kinshasa a déjà organisé toutes ces manifestations au mois d’octobre dernier. « 

Des pistes à suivre

Wang Hailong estime que pour les années à venir, il y a quelques pistes qu’on doit suivre.

« Il faut rester fidèle en renforçant le caractère stratégique de nos relations qui est devenu aujourd’hui très important, non seulement pour nos deux pays mais aussi pour le continent africain.« 

La Chine défend toujours les intérêts de la RDC en termes de souveraineté, d’intégrité territoriale.  » Depuis l’établissement de nos relations diplomatiques, on a toujours fait ça « , affirme Wang Hailong.

 » Récemment la Chine a multiplié la prise de parole  en faveur de la RDC au sein du Conseil de sécurité,  Conseil des droits de l’homme. A Pékin aussi comme à Kinshasa, on a multiplié  cette prise de parole, des déclarations en faveur de  la RDC. Aujourd’hui notre représentant à l’ONU et à Genève  et ici l’ambassadeur même, on condamne les attaques des groupes armés,  C’est une atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la RDC. Nous demandons à ces groupes armés de déposer les armes, de se retirer complètement des territoires occupés et de retourner sur les bons rails de DDRCS… « , Rappelle-t-il.

LA RDC COMME PARTENAIRE STRATEGIQUE

 » Nous avons choisi la RDC comme notre partenaire stratégique. La RDC reste fidèle au principe d’une seule Chine, sur la question de Taiwan…C’est ça la solidarité qui renforce ce lien. Et aujourd’hui on voudrait élever d’un cran, le niveau de nos relations. La Chine a tissé des parternariats dans le monde, mais un partenariat stratégique, ce n’est pas avec tout le monde. On a chosi la RDC comme notre partenaire stratégique. « 

 » Je crois qu’aujourd’hui on fait face à des défis, des tentatives de sabotage de nos bonnes relations. On veut nous faire croire que les 50 ans passés, le passif est plus important que l’actif.Ca ne correspond pas à la vérité « , dénonce le diplomate chinois.

Dans tous les discours publics, les autorités chinoises et congolaises louent l’excellence des relations entre les deux pays. Cependant, à Kinshasa, des Congolais lambda estiment que les partenaires chinois peuvent faire mieux.

LA CHINE PORTE LA VOIX DE LA RDC

  » Nous tenons à cela. Que la Chine porte la voix de la RDC à une certaine sphère, au niveau mondial. Il faut que la voix du peuple congolais soit entendue « , plaide un journaliste lors de ce point de presse.

  » Jusque-là, la RDC n’est qu’un pays qui produit et qui vend ses produits à l’état brut. Nous attendons de la Chine des réalisations au niveau des transferts des technologies, essentiellement, des industries de transformation « , soutient un autre.

Aujourd’hui, dans différents échanges, Congolais et Chinois se disent convaincus également que la coopération doit dépasser le secteur minier et se développer dans d’autres domaines comme les industries manufacturières. Cependant, ce cap n’est pas encore franchi. 

Pour Wang Hailong, la Chine est prête à aider la RDC.         Didier KEBONGO

MESSAGES DE FELICITATIONS DU MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE DU COMITE CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS, CONSEILLER D’ETAT ET MINISTRE CHINOIS DES AFFAIRES ETRANGERES S.E.M. WANG YI ET DU VICE-PREMIER MINISTRE, MINISTRE CONGOLAIS DES AFFAIRES ETRANGERES S.E.M. CHRISTOPHE LUTUNDULA, A L’OCCASION DU CINQUANTENAIRE DE LA NORMALISATION DES RELATIONS SINO-CONGOLAISES

A l’occasion du 50ème anniversaire de la normalisation de relations sino-congolaises, le membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois,  Conseiller d’Etat et Ministre chinois des Affaires Etrangères S.E.M. Wang Yi et le Vice-Premier Ministre, Ministre congolais des Affaires Etrangères S.E.M. Christophe Lutundula, se sont échangés les messages de félicitations.

S.E.M. Wang Yi a souligné qu’au cours de ces 50 ans, les relations bilatérales entre la Chine et la RDC ont connu un développement régulier, l’amitié traditionnelle s’est renforcée sans cesse, la coopération diversifiée dans plusieurs domaines a produit des résultats remarquables et le partenariat stratégique sino-congolais axé sur la coopération gagnant-gagnant est devenu plus étroit. Il a exprimé sa volonté de travailler ensemble avec S.E.M. Christophe Lutundula pour approfondir davantage la coopération dans plusieurs domaines et pour que les relations sino-congolaises produisent encore de nouveaux fruits.

S.E.M. Christophe Lutundula a salué ce parcours de 50 ans d’amitié et de coopération extraordinaire autour du principe de base à 4 piliers, notamment : l’égalité, la solidarité, la neutralité et la popularité, et caractérisé par un partenariat stratégique et gagnant-gagnant renforcé par la volonté réciproque de deux peuples de surmonter ensemble les défis du développement pour des réalisations importantes et très remarquables. Profitant de l’occasion, il a réitéré à S.E.M. Wang Yi sa ferme volonté de travailler pour le raffermissement et le développement des relations amicales et la coopération mutuellement bénéfique et très agissante existant depuis belle lurette, à l’avantage de peuples chinois et congolais. Il a souhaité un avenir radieux à la coopération sino-congolaise vers un partenariat global, ouvert et pragmatique pour les 50 prochaines années.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter