Miguel Katemb promet de travailler à l’émergence d’une classe moyenne congolaise

Le nouveau Directeur général de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), Miguel Katemb Kashal, a pris officiellement ses fonctions le 25 novembre courant, au terme d’une cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur, Ahmed Kalej Kand, en présence de plusieurs invités dont des Députés et  Sénateurs.

Dans son speech, Miguel Katemb s’engage à porter la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi,  dans son secteur, à savoir : promouvoir à travers la sous-traitance dans le secteur privé l’émergence d’une «vraie classe moyenne des Congolais qui détiennent de vraies actions».

«Je voudrais tout particulièrement remercier le chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo pour avoir porté son choix  sur ma modeste personne en me nommant Directeur général de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé», déclare Me Miguel Katemb.

Des millionnaires congolais

Le nouveau DG de l’ARSP explique que «le décret qui crée et organise cet établissement public administratif de l’État congolais me donne comme mission la régulation des activités de sous-traitance commandées par les entreprises privées opérant dans tous les secteurs de l’économie nationale. Depuis sa prise des fonctions, le chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo a promis de faire des millionnaires congolais. Nous allons porter cette vision qui est celle de créer la vraie classe moyenne des Congolais qui détiennent de vraies actions dans la sous-traitance. Vous savez qu’on ne peut pas faire des réels millionnaires sans des Congolais qui détiennent des actions réelles. La vision du Chef de l’État consiste à permettre aux Congolais d’avoir accès à ces marchés et émerger comme cela se fait dans d’autres pays. Nous allons remettre de l’ordre dans ce secteur», a assuré le DG Miguel Katemb.   

Son prédécesseur,  Ahmed Kalej Kand, qui a dirigé l’ARSP durant 4 ans, depuis sa création en 2018 jusqu’à ce 25 novembre 2022, a brossé le chemin parcouru tout en mentionnant des défis relevés. Le cas de la construction de la structure de cet établissement public  dont le ministre des Petites et moyennes entreprises assure la tutelle.

La résistance des miniers

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait déploré au cours de 56ème réunion du Conseil des ministres, tenue le 3 juin dernier,  la résistance des opérateurs économiques, principalement ceux du secteur minier, d’appliquer la loi du 8 février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé. Le chef de l’Etat avait, en outre, encouragé l’ARSP à procéder à un contrôle rigoureux des activités de sous-traitance commandées par les entreprises et d’appliquer le cas échéant la sanction ultime de fermeture administrative momentanée de toute entreprise récalcitrante tel que prévu dans l’article 28 de la loi susmentionnée.

Le nouveau DG de l’ARSP n’est pas un homo novus. C’est un entrepreneur éprouvé. Il a déjà eu à investir en Zambie, en Afrique du Sud et au pays, en plus d’avoir exercé plusieurs fonctions politiques.

Miguel Katemb a été conseiller du commissaire spécial Félicien Katanga, chargé des missions du Gouverneur Kazembe, puis expert au cabinet du Gouverneur Pande, Député provincial élu de Sakania. Ce n’est pas tout. Il a été ministre provincial des Infrastructures du Haut-Katanga reconduit quatre fois au même poste. Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter