Les sinistrés du quartier Mbanza Lemba appellent les autorités à leur rescousse

Les familles sinistrées lors de la pluie diluvienne du 24 octobre dernier, au quartier Mbanza Lemba, dans la commune de Lemba ont appelé les autorités ainsi que des hommes bons samaritains à leur soutien. Ces familles ont perdu biens matériels à une importance inestimable suite à l’avancée significative d’une des érosions créées depuis plusieurs années cette contrée. Ainsi les ménages sinistrés passent leur quotidien dans une inquiétude profonde surtout quand le ciel s’annonce mal.

La nième progression de cette érosion a coupé deux avenues notamment Bobondo et Kintambo en passant par celle appelée Congo fort. Hormis les avenues Limete et Gombe séparées également par un tel incident les années antérieures. Le manque d’urbanisation du quartier comme Mbanza Lemba, situé dans les hauteurs est la cause de toutes ces catastrophes naturelles pourtant évitables, dérangeant la tranquillité des habitants. Par ailleurs, plusieurs ménages sont désormais voisins directs de l’érosion. Par prudence, les occupants de ces maisons en danger ont fait leur valise, pourvus qu’ils épargnent leur vie.

« Je demande à nos autorités ainsi qu’à des personnes de bonne foi de vouloir bien nous venir à l’aide« , a dit une femme âgée assise sur une chaise dans la cour d’une parcelle victime de l’érosion. A entendre une autre femme au foyer, ‘le goût du danger nous a amené à abandonner notre maison qui se trouve dans les périmètres de ces maisons que l’érosion a englouties. Que l’Hôtel de ville nous aide à arrêter l’hémorragie en nous envoyons des camions des immondices afin de stopper l’avancée de l’érosion ainsi que penser à macadamiser le site quand le ravin sera complètement chargé de déchets ménagers. Cela nous permettra de récupérer nos terrains et rebâtir« , a demandé Mme David Kazadi. Ce geste de la part des politico-administratifs est vivement souhaité et attendu.

De son côté Amos Bofale, chef de bureau du quartier Mbanza Lemba, « le mal est profond. Mais pas impossible de l’éradiquer. Ceux qui m’ont succédé n’avaient pas pris à cœur ce problème. Une de raisons pour laquelle on en est arrivé à ce degré aujourd’hui. Il faut disposer de moyens colossaux et prendre de mesures rigoureuses pour ce faire. Bien que nos moyens sont limités. J’ai créé personnellement un comité de sensibilisation de portes à porte et de collecte de fonds, dans l’optique de s’auto-prendre en charge. Nous achetons sacs, sables, bambous, et autres avec lesquels nous érigeons de garde-fous afin de contrer l’avancée de l’érosion. En attentant que le gouvernorat mette à notre disposition des grands moyens. Car quand le mal est devant notre porte, nul ne voudra rester main croiser peu n’importe les difficultés’’, a déclaré le chef de l’entité politico-administrative de Mbanza Lemba.

L’Etat est tout puissant. Dans sa souveraineté, il peut prendre la décision de procéder à la démolition de ce site en indemnisant les sinistrés en ordre avec les documents parcellaires afin de résoudre le problème une bonne fois pour tout. Abondance MASAKA/Stagiaire

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter