Le Japon finance les activités de la Police de proximité pour 3,8 millions USD

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières,  Daniel Aselo était témoin, le mardi 15 novembre, à  la signature de l’Echange de Notes avec M. Fabien Sambussy, Chef de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en vue de la matérialisation du Projet de « Renforcement des activités de la Police de proximité« , en présence de l’ambassadeur du Japon en RDC Minami Hiro. 

Ce projet est financé par le Gouvernement du Japon à hauteur de 3,8 millions de dollars américains. Il s’inscrit dans la continuité du renforcement de la coopération bilatérale entre le Japon et la République démocratique du Congo en matière de sécurité.

Selon un communiqué de presse de la représentation nippone en RDC,  ce projet vise entre autres à améliorer le centre de formation de la Police nationale congolaise (PNC) à Kalemie dans la Province de Tanganyika ; renforcer les capacités des policiers dans le respect des principes de la police de proximité ; et construire, réhabiliter et équiper les commissariats et sous-commissariats de la Police Nationale Congolaise. Ce projet vient en effet compléter et renforcer le Projet de professionnalisation de la police pour la population et la paix (P4P) dont la deuxième phase a été mise en œuvre récemment, a souligné la source.

Lors de son adresse,  l’ambassadeur  Minami  Hiro a souligné l’attachement du Japon à la notion de la paix et de la sécurité humaine, rappelant de ce fait que « la consolidation de la paix et de la sécurité » est l’un des piliers de la coopération japonaise en RDC. Il a déclaré que le Japon reste déterminé à accompagner le Gouvernement de la RDC dans sa réforme de la police afin de doter le pays d’une police républicaine, professionnelle et légaliste dans l’accomplissement de ses missions en respectant les droits de l’homme.

Par ailleurs, l’Ambassadeur de l’Empire du Soleil levant a insisté sur le fait que la clé de la consolidation de la paix passe essentiellement par le rétablissement de la confiance entre la population et les agents de l’ordre. Monsieur Hiro a également martelé que cette confiance est d’autant plus importante au regard du contexte socio-politique actuel de la RDC.

Pour terminer, le diplomate nippon a réitéré l’engagement de son pays  de continuer à accompagner les efforts du Gouvernement de la RDC  dans la réforme du secteur sécuritaire, qui mérite une attention particulière pour consolider et pérenniser la paix en RDC. Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter